Biographies - Lettre S

Sage, Ginette

Interprète née à Montréal en 1941, elle fait ses débuts à la Casa Loma en 1959, puis devient la chanteuse officielle du Club Des Autographes. Par la suite, elle ira de succès en succès, gravant majoritairement des traductions de succès anglophones.

Parmi ceux-ci, notons son plus grand hit, le fameux "Normand", puis "C'est ma Fête", "Devant le Juke Box" avec Guy Boucher, ainsi que "Hey Paula" avec Donald Lautrec.

Elle travaillera un peu en espagnol, avec Los Tres Compadres, et reviendra temporairement en 1980, le temps d'un 45 tours.
Albums Année En Collection
C'est Ma Fête 2000 Oui

Saint-André, Louis

Il n'est pas un chanteur à proprement parler, mais il a tellement fait pour eux, en plus de monter le magnifique spectacle Un rendez-vous dans l'irréel, que je me devais de lui faire une place ici. Voici ce que sa biographie dit:

"C'est la danse qui a d'abord animé la fibre artistique de Louis St-André, et c'est par les caractéristiques même de cet art du mouvement qu'il ne cesse de se définir aujourd'hui comme un solide homme-orchestre qui déploie ses multiples talents au service des communautés artistiques et d'affaires. Flexibilité, audace, virtuosité, rigueur et esthétisme, intuition, équilibre et sens du risque, voilà autant de points forts qu'épouse cet homme d'action, qui se réalise dans l'action. De l'artiste sensible et vibrant foulant les planches et se vouant corps et âme à son art pendant plus d'une décennie, jusqu'au metteur en scène et directeur artistique spécialisé dans la chanson qu'il est devenu, Louis St-André s'est taillé une place enviable de leader artistique au Québec comme au Canada, aux commandes et à la conception d'événements artistiques et corporatifs à grand déploiement, en récoltant à juste titre la crédibilité et la confiance du milieu artistique des deux côtés de la rampe.

Si la danse fut le point de départ de sa riche aventure artistique, ses études en arts dramatiques, ses cours de chant en privé et ses années de formation à la mise en scène en Europe ont constitué le parfait complément propre à révéler le visionnaire au flair des tendances et le fin dépisteur de talents qu'on sollicite, et qui fait aujourd'hui sa réputation. D'un naturel rassembleur, il a d'abord fondé son propre théâtre musical pour ensuite trouver dans l'art de la chanson et la mise en scène l'écrin parfait pour se réaliser, exprimer ses idées et surtout permettre à un très grand nombre d'artistes qui le consultent de perfectionner leurs talents et leur art de la scène. Depuis plus de 20 ans, membre du jury aux premières loges de multiples concours et réputés tremplins de la relève, ce sont des milliers de jeunes artistes émergents sur le territoire francophone qui auront chanté devant lui.

Louis St-André a notamment dirigé des stages en interprétation et en mise en scène pour de nombreux festivals et concours de chansons importants du Réseau National des Galas de la Chanson ainsi que de Cégeps en spectacle (depuis 15 ans) pour ne nommer que ceux-là. Consultant et conseiller notamment auprès d'agences de publicité et de chasseurs de tête, Louis St-André est devenu une référence et un facteur d'influence recherché dans les milieux artistiques et corporatifs.

Parmi ses nombreuses réalisations, qu'on se rappelle le méga succès du phénomène Mixmania alors que Louis St-André agissait à titre de coach en interprétation et de directeur artistique de l'émission quotidienne ainsi que de la tournée québécoise qui a suivi. On lui a alors remis le Billet platine pour la direction artistique du spectacle ayant vendu le plus de billets en 2003. L'année suivante, Louis St-André devenait l'impresario de la plus jeune artiste de Mixmania, la chanteuse, multi-instrumentiste et comédienne Caroline Marcoux-Gendron et il gère aujourd'hui entièrement sa carrière à la scène comme sur les plateaux de tournage. Ses disques et spectacles sont produits par les Productions Louis Michel / Éditions Louis Michel qu'il a co-fondées avec le compositeur/arrangeur Michel F. April ainsi que Céline Fortin. Cette association découle d'un projet innovateur, Un rendez-vous dans l'irréel, œuvre scénique pour un groupe d'artistes émergents, et dont il a signé la conception et la mise en scène. D'ailleurs, d'autres artistes au talent prometteur qu'il a repérés émergeront bientôt de cette même maison de production.

En juin 2006, c'est Louis St-André qui assurera l'entière direction artistique des 24 heures en continu du Téléthon Opération Enfant Soleil, un événement très médiatisé présenté en direct à TVA. Par ailleurs, Louis St-André a été récemment nommé parmi les finalistes aux Prix Éloize (Association acadienne des artistes professionnels du Nouveau-Brunswick) à titre de " Personnalité artistique de la Francophonie ".


Source : Guy Marceau
Journaliste la Presse
Albums Année En Collection
Un Rendez-Vous Dans L'Irréel 2002 Oui

Saint.Antoine (Les)

Duo électro pop formé de Racine et Luigi, un couple dans la vie comme sur scène. L'une est passionnée, artiste et photographe, l'autre est fou de musique, batteur et guitariste. Les destins de Racine et Luigi Sant Antonio se sont croisés au printemps 1979, ils ne se sont plus quittés depuis et se sont donnés comme mission de créer un nouveau genre musical, du moins quelque chose qui ne se faisait pas déjà ici. Racine explore sa voix, se révèle musicienne et remplit des carnets d'idées. Luigi se sent habité de rythmes instinctifs et d'envolées musicales originales.

Dans les années 70, Luigi avait connu ses premières heures de gloire. Tout jeune, il accompagnait à la batterie les sets live de plusieurs artistes québécois de l'heure, que ce soit, Robert Charlebois, Nanette Workman ou encore Boule Noire, pour n'en nommer que quelques-uns; il était l'un des batteurs professionnels les plus prisés de cette époque. Un des souvenirs les plus forts de sa carrière est la tournée Express Festival, un "road trip" célèbre qui dura 14 jours, où il traversa le Canada à bord d'un train, accompagnant Charlebois et côtoyant des musiciens de la trempe des Janis Joplin, des groupes Grateful Dead ou The Band.

Aujourd'hui, Luigi balance les beats sur ses tambours technologiques avec le même talent brut qu'il avait découvert chez lui et exploité dès l'âge de 14 ans. Autodidacte, la musique est, pour Luigi, une attitude naturelle, un don en quelque sorte. Son aisance exceptionnelle à la guitare ou à la basse puise à même cette capacité de laisser jaillir inopinément ses pulsions créatives. Ce sont ces qualités innées de musicien qui l'ont mené à se retrouver aux commandes de sa console pour réaliser la majorité des lignes instrumentales et les arrangements de l'album.

De son côté, Racine écrit les paroles, compose les mélodies, peaufine les musiques avec Luigi et interprète les chansons. Elle joue du synthé, de l'harmonica, des percussions et touche un peu à tous les instruments. Racine est une chanteuse anti-conformiste et originale qui a de grandes capacités de jeu et de création. Une femme pour qui la voix n'est pas une performance mais une expression de l'être. C'est une artiste engagée qui a des valeurs bien campées qu'elle transmet dans des textes simples mais percutants. Elle parle d'amour, du quotidien, de la conscience, des problèmes sociaux, de l'environnement. Sur scène, elle déploie beaucoup d'énergie, elle est débordante de vitalité qu'elle doit, d'ailleurs, à une sacro-sainte alimentation bio. Son charisme et sa sensualité autant que ses prises de position lui font incarner une féminité pleine d'assurance.

Ils se produisent en public pour la première fois au Café Campus. L'auditoire accroche dès le début, avant tout parce que Les Saint.Antoine sont authentiques, différents des groupes communément diffusés sur les ondes. Leur premier album éponyme Les Saint.Antoine, lancé en septembre 2004, est soutenu par un premier spectacle autogéré sur la scène du Lion D'or. Leur répertoire se compose uniquement de titres originaux, francophones ou anglophones. Leur disque, en français, combine une écriture mélodique et un travail rythmique fouillé associant des sonorités acoustiques naturelles (batterie, chant lyrique, basse, guitare) à d'intrigantes boucles et programmations électroniques. Une liberté qui, du projet de recherche à l'édition, se décline avec efficacité et simplicité.

Après un premier simple fort populaire en 1998, ils lancent un premier album complet en 2004, un éponyme qu'ils ont produit eux-mêmes. Les textes de Racine alternent entre le français et l'anglais, ce qui passe très bien dans ce genre musical. La musique est rythmée, accrocheuse et compte sur des arrangements intéressants et originaux, ce qu'ils appellent la dropmusic ! Je suggère d'écouter leur matériel avec un volume assez élevé, les yeux fermés, se laissant pénétrer par le rythme et voyageant au rythme de leurs vibrations. Pour bien découvrir leur univers, écoutez la pièce Imagination en l'air qui me fascine à chaque écoute.

Pour ceux qui connaissent, je trouve une certaine ressemblance avec le travail du duo britannique Propellerheads, et, peut-être à cause du type de duo, avec les français Niagara. Le ton de voix de Racine me fait aussi à l'occasion penser à Ève Cournoyer. Ils ont formé leur propre étiquette de disques (Drop Music) et monté leur propre studio d'enregistrement (Le Temple). Leur premier album a été lancé en 2004 et les commentaires des gens qui les ont vus sur scène sont fort positifs. Parmi leurs collaborateurs, j'ai remarqué le nom de Marcomé dont j'ai aussi découvert les albums récemment. J'aime beaucoup leur matériel que j'ai souvent écouté depuis quelques semaines.

Site Web Officiel
Albums Année En Collection
Les Saint.Antoine 2004 Oui

Saint-Arnaud, Yannick

Auteur compositeur et interprète né en 1967, on lui doit la très populaire chanson "Ta femme". Issu d'une famille où la musique est omni-présente, il compose ses propres chansons dès l'âge de 15 ans alors qu'il écoute surtout du hard rock et du Frank Zappa. Il apprends le piano avant de se tourner vers la guitare, pour éventuellement alterner entre les deux.

Rédacteur au journal étudiant "Télégrammes" de l’école pour Gédéon-Ouimet, il aime les mots et les textes. Au cours des années, il aura fait partie du "St-Arnaud Concept", puis du groupe jazz "Poète Traffic" avant de se lancer en solo avec un premier album en 1997. Il a participé au Coup de Coeur Francophone à Québec en 2000.

Il possède son propre studio d'enregistrement où il a enregistré ses deux premiers albums et où il travaille présentement à son prochain album qui devrait voir le jour d'ici le début de 2004. Récemment, il signait la musique des nouvelles publicités du Carnaval de Québec.
Albums Année En Collection
La Nuit Des Fous 1997 Oui
Yannick St-Arnaud 2000 Oui

Saint-Aubin, Brigitte

Auteure compositrice et interprète originaire de la ville de Québec, Brigitte s'est aussi fait connaître par ses rôles de comédienne dans des séries comme Majeurs et Vaccinés (Isabelle), Histoires de filles ainsi que le film Québec-Montréal. Bien que sa carrière de comédienne soit bien ancrée, Brigitte écrit beaucoup, des textes de chansons mais aussi pour le théâtre alors qu'elle participe à des productions théâtrales dans lesquelles elle a l'occasion de démontrer ses talents de chanteuse.

Puisqu'elle a commencé à prendre des cours de violon dès l'âge de 8 ans, c'est à titre de violoniste et chanteuse qu'elle se joint au groupe country des Frères Sénéchal. En fait, au secondaire, elle a participé à de nombreux ensembles musicaux dont des orchestres de chambre, des chorales, etc. Elle apprend ensuite un peu de guitare mais se dirige finalement vers une carrière de comédienne en suivant des cours de théâtre à St-Hyacinthe.

En parallèle à ses différents rôles nommés plus haut, elle monte un spectacle inspiré des textes de Serge Gainsbourg, intitulé Requiem pour un con. Nous sommes en 2001 et la chanson reprend plus de place dans sa vie. Elle se présente ensuite au Festival de Granby 2002 où elle remporte le prix de la chanson primée avec Mr. William, une des chansons qui se retrouve ensuite sur son premier CD paru à l'automne 2006.

Justement, cet album intitulé Être permet à Brigitte de finalement laisser une marque tangible dans le monde de la musique. Dans un style qu'on pourrait qualifier de folk-pop, cette amoureuse des mots qui a été influencée par les Gainsbourg, Vian, Corcoran et Bélanger, aime jouer avec les sonorités. Pour elle, le sens des mots sert à raconter des histoires, transmettre des idées et imager des sensations. Humour ludique et mélancolie, légèreté et gravité, naïveté et lucidité sont autant de contradictions qui décrivent à la fois ses chansons et sa personnalité.

De mon côté, je l'avais entendue pour la première fois alors qu'elle foulait les planches du Petit Medley lors d'une des soirées Rouge et Noir. Ses chansons sont très accrocheuses et que dire du magnifique vidéo de la chanson titre de l'album, Être. Elle chante l'amour sous différentes formes, de même que la vie, la mort et les départs. Une chanson me touche particulièrement soit La chanson de Fernand qui décrit les remords qu'une femme qui avait rayé son père de sa vie parce qu'il les avait quittées elle et sa mère. D'un autre côté, Monsieur William traite de l'acceptation de la différence, alors que la dernière pièce de l'album se veut fort sensuelle, Crème Caramel nous dévoile une jeune femme qui n'a pas peur des mots et de leur sens.

Un album plein de couleurs et de vie, une musique aérée, fort bien appuyée par les arrangements de plusieurs collaborateurs dont Ian Kelly et Michel Héroux. On note l'apport d'Ariane Moffat pour la musique de Mon pou-mon coeur, et la voix de Yann Perreau sur Les nyctalopes galopent. Brigitte a elle-même réalisé l'album paru sous l'étiquette L-Abe à qui nous devons des artistes forts originaux comme Léopold Z, Psychocaravane, Karlof et Cassiopée.

Après avoir amené ses chansons dans les salons de ses fans avec la tournée Être dans ton salon en 2007, Brigitte se met à la préparation de son deuxième album qui parait en août 2009. On y retrouve des textes toujours aussi poétiques et des musiques fort agréables, cette fois avec l'aide de Francis Roberge à la réalisation, ainsi que des collaborations avec Andréa Lindsay et Sébastien Lacombe.

Reportages QuebecPop
Site Web Officiel
Albums Année En Collection
Être 2006 Oui
Être dans ton salon (album LIVE avec DVD) 2008 Oui
Les rêves à l'envers 2009 Oui

Sainte-Marie, Chloé

On l'a d'abord connue comme actrice au cinéma où elle a joué dans les films (La Guêpe, La Postière, etc) de son conjoint, le cinéaste Gilles Carle (La Mort d'un Bûcheron, etc). Chloé Sainte-Marie s'est ensuite tournée vers la chanson et a reçu des critiques disparates, certaines excellentes, d'autres plus négatives.

Je dois dire que c'est avec un peu d'appréhension que je me suis décidé à aller voir son spectacle au Gesù en mars 2001, et j'avoue qu'elle m'a surpris, étonné même ! Elle chante avec brio, a un plaisir communicatif sur scène et ses musiciens accompagnateurs le lui rendent bien.

Parmi les collaborateurs de sa démarche musicale, on peut noter Gilles Carle, Gaston Miron, Denise Boucher et Florent Vollant (Kashtin). Bien que sa carrière d'interprète semble la combler depuis quelques années, elle n'a pas tiré un trait sur celle d'actrice, et espère toujours pouvoir jouer dans le film testament de Gilles Carle, McGill et son vieux père malade. Malheureusement, les problèmes de santé de Gilles n'aident pas la situation.

Armée de chansons très poétiques, d'un amour de la nature évident et d'un respect pour les peuples aborigènes, elle nous fait partager son univers sur des rythmes mi-country mi-chansonniers.

En 2002, elle nous offre un deuxième album au son country-folk acoustique qui s'inscrit dans la continuité poétique du précédent avec des collaborations de Gilles Bélanger, Réjean Bouchard et Gilles Carle. En 2003, Chloé effectue une tournée de spectacles qui l'amène un peu partout à travers le Québec ainsi qu'en Europe. Les spectacles affichent régulièrement complet pour cette artiste authentique qui a vu son travail récompensé par un Félix au gala 2003 de l'ADISQ, celui de l'album folk contemporain.

A l'automne 2005, elle lance le troisième album de son tryptique commencé avec Je pleures tu pleures, toujours avec l'aide du compositeur Gilles Bélanger et des textes de plusieurs poètes québécois.

Une artiste à découvrir et une démarche à encourager !

Site Web Officiel
Reportages QuebecPop
Albums Année En Collection
L'emploi de mon temps 1993 Oui
Je Pleures, Tu Pleures 2000 Oui
Je marche à toi 2002 Oui
Parle-moi 2005 Oui

Salvador, Julie

Auteure, compositrice et interprète née en 1975, originaire de St-Brieuc en Bretagne (France), Julie Salvador débarque au Québec en 1998. Armée de ses chansons, éprise de liberté et de grands espaces, elle rêve de conquérir le nouveau monde avec sa musique et sa poésie à nulle autre pareilles.

Elle étudie le piano dès l'âge de 8 ans, compose ses premières chansons à 12 ans parce qu'elle ne voulait pas utiliser les textes des autres. Elle désirait que ses chansons parlent avec ses propres mots, qu'elle puisse les remanier à sa volonté selon ses propres besoins et émotions. Pas mal mature pour une jeune fille de cet âge. Elle étudie le chant avec Alice Dona et prend des cours de pédagogie musicale pour éventuellement pouvoir donner elle-même des cours d'initiation à la musique aux enfants.

Elle fait le circuit des bars et des maisons de la culture de Montréal avec son spectacle Le piano en cavale dont la chanson titre est dédiée à Barbara, une chanteuse mythique à qui elle voue une grande admiration, tout comme les Jacques Brel, Michel Berger, Bach et les Beatles (beaucoup de B..). En janvier 2000, elle remporte le premier prix du concours Scène ouverte aux découvertes aux Oiseaux de passage de Québec, ses textes à la fois profonds et touchants, de même que son interprétation toute en nuances et en émotion auront convaincu les juges de son potentiel.

En 2001, elle participe à l'événement Vue sur la relève où elle côtoie les Chango Family, Mes Aieux, Plan B, et plusieurs autres artistes de talent. Toujours en tournée avec son spectacle, elle s'arrête au studio théâtre de la PDA durant le Coup de Coeur Francophone 2003. Son premier album s'intitule Quantum et nous offre 7 excellentes chansons dont mes préférées sont Moment de silence, Seule, Le rond "menu ménage" et Elle marche encore. En fait j'aurais pu nommer toutes les chansons de l'album, chacune permettant d'apprécier les différentes facettes du talent de Julie. Une belle découverte du Coup de Coeur 2003.

Julie lance ensuite l'excellent album Au bout de la terre en 2004, un CD qui nous permet de prendre contact avec la musique et la langue bretonne, notamment sur la pièce Penn ar bed qui cloture l'album. En 2009, elle participe au projet Sur les Elles de Gainsbourg dont elle signe la réalisation de l'album avec Maxime Lepage. On la retrouve en duo avec la regrettée Nelly Arcan pour une torride reprise de la chanson Je t'aime, moi non plus.

Reportages
Site Web Officiel
Albums Année En Collection
Quantum 2003 Oui
Au bout de la terre 2004 Oui
Sur les Elles de Gainsbourg 2009 Oui

Salvador, Rosita

Interprète fort populaire dans les années 50 et 60, son vrai nom était Victoire "Vicky" Bergeron et elle est née en 1933. Ayant débuté comme danseuse (elle a étudié le ballet), elle bifurque vers la chanson et connaît des succès importants avec Mon coeur est en prison, Expérience pas nécessaire, Donne-moi ma chance et Le bonheur, Être femme, À ton tour de m'écouter, etc.

Bien que son matériel était surtout apparenté à la chanson française à texte, ses chansons arrivaient à rivaliser sur le palmarès avec les chanteurs et chanteuses à gogo des années 60. Son fils a aussi fait carrière sous le nom de Normand Salva.

Dans les décennies qui sont suivi (70, 80, 90), on pouvait la retrouver à l'occasion lors d'événements rétro où elle reprenait ses plus grands succès. Elle est décédée le 3 avril 2008 à l'âge de 75 ans, emportée par le cancer.
Albums Année En Collection
Ginette Sage / Rosita Salvador 1960 Non
Rosita Salvador 1965 Non
Le bonheur (Compilation Mérite) 2001 Non

Salvail, Jacques

Au début des années 70, changement de garde à l'émission culte "Jeunesse d'Aujourd'hui" qui devient simplement "Jeunesse" et qui voit le départ de Pierre Lalonde remplacé par l'animateur chanteur Jacques Salvail. Né à Montréal en 1948, ce dernier a fait ses classes comme animateur radio en province, tout en chantant avec le groupe "Les Charades".

Il restera à la barre de l'émission jusqu'en 1974, ce qui lui vaudra une popularité certaine ainsi que le titre de révélation masculine en 1972. Parmi ses chansons à succès, notons "Une belle histoire", "Ptit bout de langue feeling", "Mary" et la chanson thème de l'émission, "C'est le rendez-vous de la jeunesse".

Vers la fin de son séjour, il encourage un groupe de musique progressive du nom de Morse Code, qui deviendront des habitués de l'émission, tout en accompagnant Jacques sur scène. Bien que le style musical de Jacques soit surtout pop, le groupe semble bien s'adapter, ce qui l'aidera à percer éventuellement le grand public.

Il continuera de présenter des galas de mode et d'animer à la radio pendant les années 75-80. Vers la fin de années 80, on le verra à la barre d'une émission télévisée à tendance rétro, "Jeunesse d'hier à aujourd'hui".
Albums Année En Collection
Mary 1972 Oui
Disque D'Or Vol 1 1974 Oui
Le Rendez-Vous Jeunesse 2000 Oui

Sam

Auteur, compositeur et interprète originaire du Saguenay, il s'intéresse aux chansons et aux créateurs québécois depuis son adolescence et fera en sorte de pouvoir les côtoyer un jour. Il a joué au théâtre, il a composé de la musique, a travaillé comme musicien, comme chanteur, tout ce qui pouvait lui permettre d'améliorer ses connaissances et son expérience du métier.

Alors étudiant au CEGEP, il rencontre Luck Mervil qui lui servira en quelque sorte de parrain et qui l'invitera à faire partie de son spectacle. Il s'inscrit à CEGEP en spectacle à Lionel Groulx et remporte le premier prix ACI en 1992. Il fait ses classes dans les bars, touche le jazz et le rock avant de participer comme choriste et soliste à l'Ensemble vocal Pop de Montréal, dédié à la chanson de type gospel.

Il s'associe ensuite à JF Moran qui couchera plusieurs de ses textes sur les musiques de Sam. Il aura aussi l'occasion de travailler avec Angel Forrest sur scène ainsi que pour son album solo intitulé Etrange ce qui dérange.

Et puis ça y est, après plus de 10 ans à faire ses classes, il présente son premier album intitulé Épisode à l'automne 2004. De facture plutôt rock, l'album a été précédé d'un extrait qui a fait son chemin sur les ondes radiophoniques, notamment sur celles d'Energie 94,3.

La chanson s'intitule Image et décrit la relation difficile d'une homme avec une femme belle comme une image, justement elle n'est qu'une image... le texte est bien fignolé et comporte de belles figures de style comme "T'as laissé tomber des bombes dans ma tête qui n'ont fait que détruire ton image".

Sam, c'est beaucoup d'énergie sur scène, une belle passion et des chansons à la fois intéressantes au niveau des textes et accrocheuses a niveau des musiques. Notons la présence du vieux routier Michel LeFrançois à titre d'arrangeur et de réalisateur de l'album. Il y a aussi joué des claviers, de la guitare et de la basse.

Photo 1, Photo 2, Photo 3
Site Web Officiel
Albums Année En Collection
Episode 2004 Oui

Sanscartier, Sonya
voir Sonya Cartier

São

Originaire des Açores, une île portugaise dans l'océan Atlantique, São est arrivée à Montréal alors qu'elle était toute jeune, à peine 9 ans. Elle a grandit sur le plateau Mont-Royal en s'insérant dans la culture québécoise sans oublier ses racines portugaises.

Elle chante le fado, style de chanson typique de son pays natal, popularisé en outre par Amalia Rodrigues qui lui a donné ses lettres de noblesse au niveau international. C'est un style musical qui réflète la nostalgie portugaise, et qui parle d'amour, de passion et de destin.

Je suis tombé sous le charme du fado lorsqu'une amie espagnole m'a fait découvrir une petite boite à chansons au fond d'une ruelle, sous un pont à 3 heures du matin à Madrid (Espagne). L'ambiance créée par l'heure, l'endroit, l'artiste et le dépaysement est difficile à décrire, mais c'est cette ambiance que je ressentais quand j'ai eu le grand plaisir d'assister au spectacle de São à la PDA le 4 oct 2001. J'ai eu la chance de la rencontrer après le spectacle, elle est très chaleureuse, et a gentiment accepté de prendre une photo avec moi.

Son premier album a été publié sous deux versions, la première un album double avec 12 chansons en portugais, et les même 12 chansons traduites en français. La deuxième version, celle que j'ai n'a que les chansons en portugais. Son deuxième album comprend majoritairement des chansons encore une fois en portugais, mais elle reprend aussi la chanson "Ay ! Mourir Pour Toi". Elle a en outre participé au plus récent album d'AutChose, et on peut l'entendre sur la chanson "Révolution".

Outre la Place Des Arts, elle a aussi chanté au Festival de jazz de Montréal et au Festival d'été de Québec. Si vous avez l'occasion de la voir, allez-y, faites-vous plaisir et découvrez une autre facette du visage multi-culturel du Québec.
Albums Année En Collection
Paixão de Fado 1999 Oui
Canta Amalia Rodrigues 2001 Oui
Un Noël d'amour et de paix 2002 Non

Saoroma

Groupe de musique tzigane dont la majorité des membres sont originaires d'Europe de l'est. Au départ, le groupe était connu sous le nom des Gitans de Sarajevo alors que Saoroma était le terme utilisé pour identifier le contexte où plusieurs musiciens d'origines différentes se rencontraient pour faire de la musique ensemble.

Avec le deuxième album, ils prennent définitivement le nom de Saoroma (qui signifie "tous les gitans" en langue Romani) et le groupe officiel compte sur Boris Bartula (voix, claviers), Goran Jezdimir (flûte, saxophones, choeurs), Igor Bartula (basses, choeurs), Dominique Soulard (guitares, cajon, palmas, choeurs) et Eric Breton (batterie, percussions, choeurs). En spectacle, on retrouve aussi Catherine Ledoux au violon.

Toujours sur ce deuxième album, on retrouve de nombreux artistes invités puisque le groupe reflète le métissage des cultures. Que ce soit avec l'aide de René Lajoie, Carmen Robert, Cheb Dino, Lucio Recine, Marcos Marin ou Sophie Roberge, ils ajoutent un côté éclectique à la nature envoûtante de la musique tzigane.

Puisque la majorité des membres du groupe sont originaires des Balkans, la musique tzigane forme la base de leur oeuvre sur laquelle se couchent rythmes russes, nord africains ou espagnols pour produire un ambiance à laquelle il est difficile de résister. Les textes vont de l'anglais au français en passant par l'espagnol et le serbo croate.
Albums Année En Collection
Les gitans de Sarajevo 1999 Oui
Les chemins de passage 2001 Oui

Sarrasin, Paul

Animateur à Musique Plus, l'auteur, compositeur et interprète décide que quitter le confort douillet de l'animation et de nous offrir un premier album solo en 1993. Malheureusement, le succès commercial n'est pas au rendez-vous.

L'album a été réalisé et arrangé par Michel LeFrançois et est sorti sous l'étiquette de Guy Cloutier. Paul a écrit la majorité des textes et des musiques, tout en reprenant un classique des Houlops (et de Aut'Chose), "Blue Jeans sur la Plage".

Difficile de dire ce qui n'a pas marché, le son est moderne, la voix est correcte et l'interprète jouissait quand même d'une certaine notoriété auprès de son public cible.
Albums Année En Collection
Sarrasin 1993 Oui

Sart, Robert

Auteur, compositeur et interprète, il a connu un succès important au début des années 90 avec la chanson "A force d'aimer" qui était le premier extrait de son album "Le loup sort de l'ombre", paru chez Isba et distribué par CBS. Il a participé au Festival de la Chanson de Tadoussac en 1991 (d'où la photo de gauche est tirée).

Parmi ses chansons, outre le succès "À force d'aimer", notons aussi les "Dans les rues de Berlin", "Fou de toi", "Je t'ai pas connu comme ça", "Le loup sort de l'ombre", "Ne t'envole pas", "Pourquoi", "Rêveries" et "Seule".

Au niveau des artistes qui ont participé à cet album, notons la présence de Claire Pelletier et Lina Boudreau comme choristes.

Après avoir fait le tour du Québec entre 1988 et 1992, il vivrait maintenant dans la région du Saguenay, et chanterait toujours localement. J'ai trouvé sa trace comme choriste sur un album de chansons dédiées à la pêche réalisé récemment et intitulé "Les Carnets du Toqué de la Pêche".

Note: merci à Donald Bilodeau Jr. pour les informations sur cet artiste.
Albums Année En Collection
Le loup sort de l'ombre 1989 Oui

SAS-31

Groupe formé autour de l'auteur, compositeur, interprète et guitariste Denis Ferland, SAS-31 comprend aussi son frère, le cinéaste Claude Ferland à la direction artistique et aux claviers, Charles Montpetit au graphisme et Benoît Massé pour le site Internet.

Il semble anodin de mentionner les gens qui s'occupent de la direction artistique, de graphisme et du site Internet quand on parle d'une groupe de musique mais voilà, SAS-31 n'est pas un groupe ordinaire. La musique s'appuie sur des images en un ensemble multimédia nécessaire à faire passer les ambiances et le concept du Jardin de la maison H.

Le terme SAS, si on se fie au dictionnaire, signifie une petite pièce étanche qui relie deux milieux différents comme l'air et l'eau (sous-marin), ou l'air et le vide (vaisseau spatial) et par lequel passent les individus qui doivent aller d'un milieu vers l'autre. On peut donc pousser l'analogie à imaginer un passage entre la musique pop actuelle et une nouvelle musique à tendance électronique, une sorte de lien entre deux mondes ou même l'aller-retour entre les images et le son.

Pour comprendre un peu leur cheminement, il faut retourner quelques années en arrière puisqu'entre 1995 et 1999, Denis Ferland faisait partie d'un groupe musical dont je ne connais pas le nom, groupe qu'il a quitté en 1999 pour pouvoir explorer un nouvel univers musical sans aucune limitation. En s'inspirant des images de son frère Claude, il compose la musique qui accompagne l'installation multimédia de ce dernier, "Les ombres englouties du jardin de la maison H.", à la Galerie Verticale de Montréal. La même musique a aussi accompagné le court-métrage documentaire produit sur cette exposition et présenté dans le cadre du Festival International du Film sur l’Art 2002.

La chanson Funambule fera l'objet du premier vidéoclip du groupe qui peut déjà être visionné en partie sur le site Web du groupe. L'album est paru sur l'étiquette "L'Autre Terre", fondée pour l'occasion. Le fait de posséder sa propre compagnie de disques aura permis aux frères Ferland de créer sans aucune contrainte et c'est bien évident quand on écoute l'album, un univers onirique, chimérique et passablement dépaysant le tout enveloppant des images surréalistes qui incitent au questionnement.

En 2006, un deuxième album vient poursuivre l'aventure de Denis Ferland et de son groupe. De facture plus rock que le premier, on y retrouve une énergie différente, plus près du punk rock avec des textes revendicateurs. Une version qui pourrait plaire à un plus large public.

Autres reportages
Site Web Officiel
Albums Année En Collection
Au jardin de la maison H. 2003 Oui
Invertébré 2006 Oui

Sasseville, Ben

Auteur, compositeur et interprète né à Montréal en 1967, il se découvre des talents d’écrivain dès l'école primaire et c’est sous la forme de chansons que naissent ses premiers textes. Au secondaire, il faisait circuler à travers la polyvalente des cassettes sur lesquelles il faisait des parodies de l’actualité ainsi que des adaptations de chansons du palmarès. Une espèce de mélange entre Rock et Belles Oreilles et François Pérusse.

Il tente plusieurs métiers, dont agent immobilier, photographe et entrepreneur en système d’alarmes, mais ne tient pas en place. Il passera quatre ans basé au Lake Louise (Alberta) et voyagera à travers la Colombie-Britannique. C’est d’ailleurs au cours de cette période qu’il commence à chanter dans les bars et à écrire de façon plus assidue. Même au pays des anglos, Sasseville n’interprète que ses compos et refuse de n’être là que pour remplacer le «juke-box ».

De retour au Québec en 1995, il écrit et édite le guide Quewest, un guide de voyage-travail qui s’est vendu à plus de 8000 exemplaires et qui est toujours en librairie. En 1997 il fait une rencontre déterminante en Patrick Régis qui composera et arrangera plusieurs chansons. Les deux hommes présenteront des spectacles à Québec, Lévis et Montréal.

En février 1998, il publie Les femmes et les enfants d’abord un recueil de chansons autobiographiques. La même année il enregistre son album pour enfants Où sont les étoiles ? qui inclut 11 pièces originales, un conte de Catherine Girard, et deux chansons empruntées à Julie Fradette et Boby Lapointe. Les arrangements sont de Jean-Michel Borgeat avec lequel Ben réalisera d’autres projets. Le disque fut lancé au planétarium de Montréal le 3 novembre 1998.

Ben présente avec son frère Luc (Sasseville) au Zest le 1er avril 99 : le spectacle Les Sasseville. Il donnent une prestation « live » à la radio de CIBL à l’émission matinale de Rock Larue. Au début des années 2000, Ben fait quelques ateliers d’écriture à l’École Nationale de l’Humour ou il rencontre Allen Bédard. Les deux compères se présenteront en avril encore une fois au Zest. Ben fera ensuite un voyage de 7 mois en Europe où il rejoindra son ami, Patrick Régis.

En 2002, il écrit à la demande du compositeur Uri Sender et produit quelques spectacles à Montréal. En mai 2005 à son anniversaire, en plus de faire partie de deux chorales, il lance l’album maison Onze tounes au Petit Medley. Il demeurera en retrait de la scène jusqu’en 2007 ou il recommence à présenter des spectacles avec son nouvel acolyte, Jérôme Savoie.

(Biographie extraite du site officiel de Ben Sasseville)

Site Web Officiel
Sur MySpace
Albums Année En Collection
Où sont les étoiles 1998 Non
Onze tounes 2005 Oui

Satori

Groupe originaire de l'Estrie, formé de Stéphane Vachon (guitare, voix, textes), Vincent Lebeau (guitare), Vincent Poirier (batterie) et Guillaume Croteau (basse). Ils font du rock qu'on pourrait qualifier de planant selon ce que j'ai entendu d'eux à ce jour.

Stéphane et Vincent sont des amis de longue date, le premier aime bien composer alors que le deuxième se dirige plutôt vers l'électronique et les effets sonores. Après avoir fait la rencontre du multi instrumentiste (et batteur) Vincent Poirier, ils participent au concours Les découvertes de Magog où ils font belle figure. S'ensuit la production d'un démo intitulé Complainte #11 avant que ne s'ajoute Guillaume à la basse et que le groupe décide de foncer à pieds joints dans le métier.

La première fois que je les ai entendus, c'était lors de leur prestation en demi finale du populaire Festival de la Chanson de Granby à l'automne 2005. Ils y ont interprété trois de leurs chansons sur des textes de Stéphane Vachon, notamment J'ai besoin, Nature morte et Volent volent les oiseaux. Pour en savoir plus sur eux et entendre quelques pièces, je vous invite à visiter leur site Internet.

Site Web Officiel
Albums Année En Collection
Complainte #11 (démo) 2004 Non

Savage, Jonathan

Auteur, compositeur et interprète installé dans la région de l'Anse à Beaufils, Jonathan a fait ses classes dans la musique au sein du Fox River Band, un groupe dédié au bon vieux rock. C'était en 1993 et le groupe massacrait avec plaisir les chansons de CCR, Plume, Pink Floyd, Nirvana et autre Metallica. La petite aventure se termine en 1996 et après la séparation du groupe, Jonathan s'installe à Montréal pour devenir l'un des techniciens de tournée pour Éric Lapointe (c'était l'époque d'Invitez les vautours).

Décidé à faire avancer son art, il s'inscrit à l'École nationale de la chanson de Granby où il aura l'occasion de côtoyer les Robert Léger, Marie-Claire Séguin, Luc de Larochellière, et autres monuments de la chanson. Il en ressort en 2004, toujours décidé à vivre de la musique et non à redevenir pompiste. Il obtient une bourse du projet Jeunes Volontaires pour peaufiner ses chansons et monter un spectacle.

Au printemps 2005, il est temps pour lui de présenter ce spectacle mais il a plutôt envie de faire un disque. Il y a maintenant un studio d'enregistrement à la salle de spectacle de l'Anse-à-Beaufils, il fait les calculs, fonde sa propre maison de production, trouve le financement et fait de nouveau appel au centre local d'emploi qui l'appuie pour une année de plus. Au printemps 2006, son premier album est là, preuve que la ténacité peut ouvrir bien des portes. Il reste à le promouvoir et convaincre les intervenants de le faire jouer... mais ça c'est un autre défi, différente de la musique. Jonathan y croit, vend sa voiture et fonce dans la promotion.

Je reçois le CD vers la fin de l'été, je l'écoute une fois, c'est bon, rythmé, bien écrit, je l'écoute une deuxième fois, c'est même TRÈS bon ! De la pièce-titre, Faux prophète, en passant par Le con court (beau jeu de mot), Intemporelle intensité, La folie, Dieppe, pour finir avec La ballade du bonhomme Jos, il y a plusieurs pièces qui méritent le détour !

Site Web Officiel
Albums Année En Collection
Faux prophète 2006 Oui

Savard, Carl

Auteur, compositeur et interprète originaire de la côte nord, Carl est resté très attaché à son coin de pays qu'il considère comme un paradis sur terre. Il aime la musique depuis qu'il est tout petit et c'est vers l'âge de 14 ans, en écoutant With or without you (U2) qu'il a compris qu'il voulait en faire un métier. Il apprend alors à jouer de la basse, donne des spectacles au sein de quelques groupes, pour ensuite se mettre à la guitare qu'il utilise aujourd'hui pour composer.

Quelques années plus tard, il présente ses chansons au concours Cégep en spectacle (à Baie-Comeau) où il obtient une mention spéciale pour la qualité de son interprétation et de ses textes. Poursuivant au CEGEP François-Xavier Garneau (Québec), il est cette fois en compétition avec des poètes, des humoristes et des chanteurs. Il décroche la première place au sein de la catégorie des ACIs.

De bar en bar, il apprend à travailler avec le public pas toujours facile de ces endroits, il forge son caractère et prend de plus en plus d'expérience. En 2001, il participe à un album compilation intitulée Québec Libre : Désunifoliez-vous! Il y côtoie les Cowboys Fringants, Loco Locass, Mononc' Serge et plusieurs autres. La même année, il participe au festival Chanson en Fête de Saint-Ambroise.

Finalement, en 2005, il se met à la production d'un mini album de ses chansons intitulé éVACUUM, qui contient les trois chansons Planète mère, La porte de chez moi et Si on dansait. Ses textes touchent de nombreux sujets : la vie, la mort, l'amour, le critique sociale, l'indépendance et ce, avec une poésie bien à lui et avec une voix particulièrement touchante.

Les trois chansons sont excellentes, la production est très bien pour un mini-album et les qualités musicales de Carl sont évidentes, lui qui a joué de la guitare sur toutes les pièces et la basse sur deux d'entre elles. Un très bon début pour un talent prometteur et différent.

Site Web Officiel
Albums Année En Collection
éVACUUM 2005 Oui

Savard, Marie

Auteure, compositrice, interprète et écrivaine, née à Québec en 1936, elle débute dans les boites à chansons au début des années 60. Son style est plutôt jazzé et sur l'album que je possède elle est accompagnée de mon petit cousin, le pianiste de jazz Pierre Leduc, de même que du contrebassiste Michel Donato.

La chanson n'est pas sa priorité, c'est une façon pour elle de faire valoir ses textes. Elle écrira pour la télévision, dénoncera le traitement infligé aux nationalistes lors de la crise d'octobre. Ses recueils de poésie lui vaudront une certaine renommée et elle présentera même un spectacle de poésie et de chansons intitulé "La jaserie" en 1980.

Fondatrice des Éditions de la Pleine Lune, elle y publiera de nombreux recueils et manuscrits de son cru.

Savignac, Claude

Auteur, compositeur et interprète, Claude est originaire de Montréal. Il lançait un premier album intitulé La bohème en 2010 avant de récidiver en 2012 avec l'album que je viens de recevoir, Où dans l'univers?  C'est avec l'aide de Daniel Marsolais à la réalisation (Les Colocs, Les BB), ainsi que Sylvain Quesnel (guitares), Marc Bonneau (batterie) et Jacques Roy (basse, claviers, co-réalisation) que Claude a concocté cet opus de facture folk rock, donnant dans la pop à l'occasion.

Le pièces font preuve d'une belle énergie, notamment Aller ailleurs qui ouvre l'album avec beaucoup de punch, merci au piano et à la belle rythmique. En fait, cette dynamique ne se dément pas tout au long des 12 pièces qui composent le CD, incluant la pièce-titre Où dans l'univers? qui fait office de premier extrait et que l'on peut déja entendre sur les ondes radios du Québec.

Il faut dire que Claude est bien entouré, outre les artistes mentionnés plus haut, ses musiciens se sont distingués auprès des Daniel Lavoie, Bruno Pelletier, K.Maro, Zachary Richard Claude Dubois et j'en passe. Évidemment leur présence sert à mettre l'emphase sur le matériel original proposé par l'auteur compositeur et dont le positivisme est omni présent. On y parle d'espoir et de dépaysement, de changement et d'amour, des sujets intemporels s'il en est. Petite surprise, le dernier texte de l'album est un mélange d'espagnol, d'italien, d'anglais et de français. Une belle façon de mettre en valeur le multi-culturalisme québécois.

L'album est disponible sur les plate-formes numériques telle iTunes, Archambault.ca et Espace Émergence.
Albums Année En Collection
La bohème 2010 Non
Où dans l'univers 2012 Oui

Sbrocca, Christian

(Extrait de la biographie de l'artiste)

Né à Montréal d’un père italien et d’une mère jeannoise, Christian Sbrocca plonge dans la musique dès son plus jeune âge. Ayant tout d’abord gratté la guitare en compagnie de son père lors de sa tendre enfance, le jeune autodidacte ajoute le piano à son répertoire au cours de l’adolescence. Cet auteur-compositeur-interprète a une feuille de route très impressionnante sans nécessairement avoir joui d’une vitrine publicitaire et médiatique à la hauteur de ses accomplissements. En 2010 seulement, c’est en tant que « metteur en scène » et « co-directeur artistique avec son ami Richard Turcotte » de la revue musicale Beatles Story qu’on a pu être témoin encore une fois de sa grande versatilité. Christian est également l’auteur-compositeur de la chanson « La guerre est finie », interprétée par Marie Chantal Toupin. De plus, en participant à plusieurs conférences-spectacles avec les conférenciers de renom Marc Gervais et Patrick Leroux et une série de concerts avec son matériel original, Christian a fait le tour de la province plus d’une fois. M. Sbrocca a terminé son année 2010 avec brio lors d'une tournée de sept spectacles en France. Sans oublier la supplémentaire à l'Église Sacré Coeur du Théâtre Lionel Groulx de Ste-Thérèse. En 2011, Christian effectue une seconde tournée en France tout en continuant d'écrire pour des bandes-annonces publicitaires, séries télé (Les Légendes de la routes à Historia et Équiper pour rouler à Z télé).... En 2012, Christian se consacre plus particulièrement à l'écriture de son prochain cd.

En 1998, à l’âge de 24 ans, Christian part s’établir dans les Alpes italiennes pour près d’un an où il apprend la langue de son père et compose ses premières chansons. Il revient au Québec parfaitement trilingue, mais surtout avec l’intention d’enregistrer son premier album anglophone. Au printemps 1999, son premier simple, intitulé « Don’t Forget the Grey » se hisse rapidement au palmarès des 10 meilleures chansons (#4) du Emerald Coast Countdown, et ce, pour les états de la Floride et de l’Alabama. Christian a alors l’occasion de faire la tournée de plusieurs talk-shows culturels sur les réseaux NBC et ABC aux États-Unis. Il partage la scène avec des artistes internationaux et assure la première partie des spectacles de Collective Soul et Run DMC, lors de différents festivals. La tournée le mène jusqu’au fameux Sunset Boulevard de Los Angeles, où il se produit au Key Club devant plusieurs personnalités du monde artistique et sportif américains. En 2000, Christian se remet à l’écriture… en français cette fois. Le décès de son père arrive comme une bombe dans sa vie et le pousse dans un monde d’écriture intimiste. Le résultat en est « Le Balafré », le deuxième album de Christian qui offre quinze pièces francophones. Le lancement de cet album, au mois d’avril 2004, est un énorme succès. Christian s’y produit devant une foule de plus de 600 personnes au Théâtre Plaza. Un premier extrait paru, « L’art du bonheur », et une série de spectacles pour Christian amorcent sa carrière au Québec. Lors de l’année 2005, Christian est invité à composer la pièce titre du Film « Elles étaient cinq ». La chanson « Réapprendre à vivre » devient rapidement une chanson culte pour de nombreuses femmes de la province qui ont été victimes d’agressions sexuelles. Ainsi, le vidéoclip de « Réapprendre à vivre » se hisse parmi les vidéos les plus en demandes sur les ondes de MUSIMAX.

Doué d’une habilité rare à capter et toucher les gens avec sa musique, Christian Sbrocca fait preuve d’un charisme et d’une sensibilité qui prennent une dimension plus grande encore lorsqu’il se produit sur scène. Nul doute que ses balades comme ses titres plus up tempo charment par leur authenticité, ainsi que la sincérité des textes, toujours proches du quotidien et de l’actualité.

C’est en 2008 que son album le plus introspectif voit le jour. L’opinion des autres, paru sous l’étiquette EDC et coréalisé par Christian et Guy Tourville, confirme la maturité de l’artiste autant dans les textes que les mélodies. De plus en plus, son talent d’auteur compositeur est reconnu dans le milieu. En 2009, Christian a collaboré à la chanson « Rêve encore » sur le dernier album d’Annie Villeneuve. C'est en 2011 que Christian collabore au tout premier album d'Émilie Lévesque «Le goût du bonheur» Christian a également travaillé avec d'autres artistes de renom tels MC-Toupin, CM Gendron et Marc Angers.

Site web officiel
Albums Année En Collection
My script 1997 Non
Le balafré 2004 Oui
L'opinion des autres 2008 Non

Scarabées (Les)

Originaires du Caire en Égypte, arrivées au Québec en 1968, les soeurs Lisa et Martine Gauthier forment un duo de chanteuses appelé "Les Scarabées".

Très peu d'informations sont disponibles à leur sujet. J'ai retrouvé une chanson sur un album compilation, d'où j'ai aussi tiré la photo qui accompagne cette entrée.

Si je me fie à ma mémoire, leur plus grand succès fût "Le Coeur de Mon Pays" en 1972, et dont je vous offre justement un extrait.

Je sais aussi qu'après la dissolution du groupe en 1975, Martine a mené une carrière solo sous le nom de Martine Bee et elle a enregistré un album, alors que sa soeur Lisa a aussi tenté sa chance sous le pseudonyme de Lisa Brady. Aux dernières nouvelles, Lisa chante toujours, mais surtout en Floride.
Albums Année En Collection
Succès D'Aujourd'hui 197x Oui

Séguin (Les)

Dès l'âge de 14 ans, ils font partie du groupe Les Nochers, puis ils se produisent sous le nom de Richard et Marie avant de fonder le groupe La Nouvelle Frontière qui connaît un certain succès. Après avoir quitté ce dernier groupe, les jumeaux Marie-Claire et Richard Séguin décident de pousser plus loin leur aventure musicale au niveau du style folk-rock.

Toujours armés de la guitare de Richard et de la superbe voix de Marie-Claire, ils nous offrent des albums qui deviendront des classiques du genre au Québec. Ils travaillent notamment avec Gilles Valiquette et Richard Grégoire. Font la première partie de Diane Dufresne à la Place des Arts en 1973. Ils chantent en France, en Belgique, en Ontario et dans l'ouest canadien, travaillant à faire connaître la culture québécoise au delà de nos frontières.

Je retiens surtout Le train du nord de Félix Leclerc, chanson à laquelle ils ont donné un second souffle de vie, la faisant connaître aux jeunes de leur génération. L'une de leurs plus belles compositions est certainement Les enfants d'un siècle fou que j'écoute encore aujourd'hui avec grand plaisir. Voilà l'hymne d'une génération.

Après la dissolution du groupe, Richard participe au duo historique Fiori Séguin avec Serge Fiori (Harmonium), nous offrant l'album Deux cent nuits à l'heure qui demeure un des chefs d'oeuvre des années 70. Il mènera ensuite une carrière solo qui lui vaudra un grand succès populaire. De son côté, Marie-Claire entreprend aussi une carrière solo qui lui permettra de continuer à nous émouvoir avec sa voix d'ange.

A l'occasion, le frère et la soeur renouent pour des spectacles bénéfices comme celui pour les 30 ans du Conseil du Statut de la femme au printemps 2003, la photo ci-contre a été prise à cette occasion.
Albums Année En Collection
Séguin 1973 Oui
En Attendant 1974 Oui
Récolte De Rêves 1975 Oui
Festin D'Amour 1976 Oui
Collection Émergence - Les Séguin - Album Double 1997 Oui

Séguin, Marie-Claire

Auteure, compositrice et interprète, née à Pointe aux Trembles en 1952, elle a fait partie du groupe "La Nouvelle Frontière" avant de former un duo avec son frère jumeau Richard, un duo nommé simplement "Les Séguin".

C'est en 1976 qu'elle commence à travailler en solo et elle produit son premier album en 1978. Je l'ai beaucoup écouté à cette époque, surtout la chanson "L'Enfant triste". Elle est vraiment dotée d'une voix et d'une capacité d'interprétation peu commune, je ne sais pas qui d'autre aurait pu nous offrir cette chanson avec autant de beauté.

Elle travaille avec Neil Chotem, Hélène Pedneault et lance son deuxième album en 1979. Cette fois, c'est la pièce "Le Printemps" qui retient mon attention. Elle tourne en France avec Catherine Lara, puis au Québec avec Ferland, Portal et Workman pour la série de spectacles "Du gramophone au laser".

On la verra moins par la suite même si elle nous offre régulièrement des albums, elle est un peu avare de ses présences sur scène. Elle participe régulièrement au Festival de Petite Vallée où elle donne des ateliers d'interprétation.
Albums Année En Collection
Marie-Claire Seguin 1978 Oui
Marie-Claire Seguin 1979 Oui
Minuit 1/4 1986 Oui
Une Femme Une Planète 1990 Oui
Et Butterfly 1999 Oui
Mille traversées 2003 Oui
Chante Vigneault – J'ai pour toi 2008 Oui

Séguin, Richard

Auteur, compositeur et interprète, né à Pointe aux Trembles en 1952, il a fait partie du groupe La Nouvelle Frontière avant de former un duo avec sa soeur jumelle Marie-Claire, un duo nommé simplement Les Séguin.

En 1979, il lance un album concept, Deux Cent Nuits à L'Heure avec Serge Fiori, ce qui leur vaudra le Félix de l'album de l'année et celui de groupe de l'année. Fiori Séguin donneront quelques spectacles ensemble. C'est par la suite que Richard entreprend sa véritable carrière solo avec des chansons comme Le blues du nouveau-né, Aux portes du matin, Sous les cheminées, Rester debout etc.

Il remporte le grand prix au Festival de Spa (Belgique) en 1981, ainsi que le deuxième prix au Festival d'Antibes (France). C'est son album Double Vie, lancé en 1985 qui lui vaudra ses premiers grands succès sur disque et une forte reconnaissance de l'industrie avec les Félix de l'auteur compositeur et celui de l'album rock de l'année en 1986. Multiples tournées au Québec et en France, présence aux Francofolies de La Rochelle, Richard est très présent durant cette période.

Son album suivant, Journée d'Amérique lui vaudra encore son pesant d'or à l'ADISQ avec le prix de l'album pop-rock de l'année. Toujours sur la route, Richard fera le Festival d'été de Québec ainsi que de nombreux autres événements et participera à plusieurs spectacles bénéfices.

Toujours très en demande au tournant des années 2000, Richard continue de promouvoir la chanson francophone en parrainant des événements comme le Festival de Petite Vallée, les tournées du ROSEQ et les événements Au Québec La Chanson M'Enchante. A l'été 2003, il prend la route du ROSEQ avec un spectacle solo acoustique. Armé de sa guitare Gibson 1957, il reprend une série de ses succès (il en a beaucoup) dans une version plus intimiste mais combien chaleureuse. J'ai eu l'occasion de voir ce spectacle à Drummondville en janvier 2004. Une bien belle soirée.

Son plus récent album s'intitule Lettres ouvertes et est paru en 2006. Il y regroupe des textes lancés tels des lettres à ses proches ou à l'univers. Un grand ambassadeur et un très sympathique personnage.

Site Web Officiel
Albums Année En Collection
Richard Seguin 1979 Oui
Trace et contraste 1980 Oui
Double Vie 1985 Oui
Journée d'Amérique 1988 Oui
Aux Portes Du Matin 1991 Oui
Vagabondage (live) 1993 Oui
D'Instinct 1995 Oui
Microclimat 2000 Oui
Solo 2003 Oui
Lettres ouvertes 2006 Oui

Senaya

Auteure, compositrice et interprète née à Dakar (Sénégal) et qui a grandi à la Guadeloupe, elle a aussi habité en France, au Venezuela et à Porto Rico avant de s'établir au Québec en 1996. Senaya a fait preuve de beaucoup de talent lorsqu'elle a remporté l'édition 2003 du Festival de Granby, catégorie interprète. Elle y a interprété trois chansons de son cru, écrites en collaboration avec son ami le guitariste Wesley Louissaint. Elle a par la suite fait partie de la tournée des lauréats de ce festival à l'hiver 2004. J'ai eu l'occasion de la voir en spectacle lors de cet événement.

C'est en 1995 qu'elle quitte sa Guadeloupe natale, histoire d'élargir ses horizons musicaux. Elle séjourne en France mais c'est à Montréal qu'elle établit finalement ses pénates puisqu'elle peut y retrouver un mélange de (et une ouverture aux) musiques de différentes racines ethniques. Elle se sent intimement concernée puisqu'elle a besoin d'extérioriser sa propre mixité d'origines: sa mère est guadeloupéenne, son père sénégalais et sa grand-mère indienne.

Avant de mettre en branle une carrière solo, Senaya a fait partie de plusieurs groupes qui lui permettaient de mettre en valeur sa superbe voix. J'ai eu l'occasion de mettre la main sur l'album compilation des lauréats de l'édition 2004 du Festival de Granby qui mettait aussi en vedette l'auteur compositeur et interprète Steeve Thomas ainsi que le groupe Kitchose Band. Parmi ses chansons à elle, j'aime beaucoup Soul Créole qui fait honneur à ses origines mais qui en profite pour nous rappeler que l'on a tous un petit peu de soul créole en nous.

Le 23 août 2005 restera une date importante, à jamais gravée dans sa mémoire, alors qu'elle lance son premier album solo au titre évocateur de Garde la tête haute. Avec des ambiances de R&B, de soul, de funk, de rock et de zouk, Senaya affirme sa multiculturalité tout en nous enveloppant de sa voix chaude et envoûtante. Lancé sous la bannière des disques Audiogram, nul doute que Senaya est entre bonnes mains. Fruit de deux années de travail acharné, l'album se veut généralement positif, arguant que le travail et l'acharnement peuvent avoir raison de bien des embûches.

Autres reportages
Site Web Officiel
Albums Année En Collection
Granby - Compilation 35 ans de chansons 2004 Oui
Garde la tête haute 2005 Oui

Sendiva

Sendiva, c'est un concept articulé autour de l'auteur compositeur interprète (et ex DJ) Marc Arsenault qui a composé la majorité des chansons de cet album. On note à l'occasion quelques textes de Lucien Francoeur (Dans les rues d'Amsterdam, Easy Writer).

Parmi les artistes invités, il y a la chanteuse Elle qui a agi comme choriste sur trois des chansons. On retrouve aussi quelques grosses pointures anglophones, Dave Gregory (anciennement du groupe anglais "XTC") ainsi que Kate St-John ("Dream Academy Fame").

L'album a été enregistré en Angleterre et à Montréal et comporte des ballades comme "Assassins", "Star", "Dans les rues d'Amsterdam" mais aussi des tounes plus rock comme "Mona Lisa" et "Karmalion". La chanson "Mona Lisa (Sous le Ciel de Septembre)" a tourné passablement sur les ondes de radios plus ouvertes à la nouveauté comme COOL-FM, mais ce ne fût pas assez pour faire connaître Sendiva du grand public.

L'album a malheureusement connu une carrière très courte et ce malgré excellentes chansons et une recherche musicale qui prends sa source dans certains artistes des années 70 comme David Bowie, Marc Bolan, Iggy Pop et qui va plus loin que le simple pop-rock habituel. Peut-être le public n'était pas prêt ou la promotion a été déficiente.

Aujourd'hui Marc travaille sous son propre nom et s'apprête à sortir un nouvel album qui verra le jour simultanément en version anglaise et en version française. Encore une fois, une approche différente pour un artiste différent.

Visitez le site de Marc Arsenault (en anglais)
Albums Année En Collection
Sendiva 2000 Oui

Senécal, Pière

Auteur, compositeur et interprète, né à Montréal (dans le quartier Rosemont) en 1942, il était destiné à faire carrière dans la chanson, imaginez: son père était directeur de chorale, son frère Claude (Vincent) était lui aussi chanteur populaire, et sa soeur était l'épouse du chef d'orchestre Pierre Noles.

Il a suivi des cours de chant avec Bernard Diamant, et étudié l'art dramatique avec Sita Riddez. Il lance son premier 78 tours intitulé "Trop jeune" en 1957, à l'âge de 15 ans, suite à sa victoire lors d'un concours de chansons à la Casa Loma de Montréal. Il obtient ensuite sa propre émission de radio, "Pière Senécal et ses chansons".

Par la suite, on peut régulièrement le voir à la télévision, notamment au "Club des Autographes", puis à "Jeunesse D'Aujourd'hui". De retour à la radio comme animateur-vedette, il continue néanmoins à donner de nombreux spectacles et se joint même au choeur de Raymond Berthiaume. On lui doit, entre autres, les succès "Trop Jeune", "Les yeux d'un ange", "Un coin de ciel bleu", et "Un monde à refaire".

En 1957 (15 ans)
Dans les années 60
Il a aussi écrit des chansons pour d'autres artistes comme Les Classels, Donald Lautrec et Michel Louvain. On a pu entendre sa voix sur de nombreuses publicités, de même que sur les indicatifs musicaux de postes de radio et de télévision.

En 2002, il reprend son prénom original de "Pierre" lors de la parution d'un album hommage à Eddy Marnay, auteur français de renom qui compte plus de 3500 chansons en carrière. Il en a écrit pour le "who's who" de la chanson internationale, comme Edith Piaf, Barbra Streisand, Michel Legrand, Nana Mouskouri et plusieurs autres. Il avait aussi collaboré avec Céline Dion (alors adolescente) dans les années 80.

Sur cet album, Pierre chante la toute dernière composition de M. Marnay, "Vivant !", et nous offre un duo tout à fait spécial avec lui-même 45 ans plus tard. En effet, il reprend la chanson "C'est une Guitare au clair de Lune", intercalant des extraits de la chanson originale enregistrée alors qu'il n'avait que 14 ans. Pour Pierre, chanter Eddy Marnay allait de soi. Toute sa jeunesse avait été bercée des chansons de M. Marnay, comme "La ballade Irlandaise", "La Valse des Lilas", et celle dont il avait lui-même fait un succès, "Les Yeux d'un Ange".

Outre la chanson reprise avec lui-même, c'est la chanson "Les grands musiciens" qui retient le plus mon attention. Que ce soit pour l'interprétation de Pierre, les arrangements de Daniel Mercure ou les vocalises de Marie Bélanger, tout est à point.

Sur cet album, on peut découvrir pourquoi il était considéré comme une des plus belles voix du Québec en 1957, tout comme aujourd'hui en 2002, une voix chaude et ronde comme il n'y en a pas beaucoup. Les années 2000 marquent la sixième décennie de sa prolifique carrière. Il se retrouve maintenant sur les ondes de Radio Nostalgie pour animer le retour à la maison. Sa carrière sur disque est maintenant gérée par Gilbert Fournier, celui qui nous a aussi permis de découvrir Jenni M...
Albums Année En Collection
Trop Jeune 1963 Non
Ensemble 1965 Non
Un coin de ciel bleu 1966 Oui
Les grands succès 1966 Non
15 Disques d'or 1968 Non
Pière Sénécal 1968 Non
Pière Sénécal 1969 Non
24 Succès Originaux par 24 Géants 197x Oui
Voici mon choeur 1983 Non
En ce temps-là 1985 Non
Pière Sénécal (Compilation Mérite) 2001 Non
Vivant ! (hommage à Eddy Marnay) 2002 Oui

Shannon, Peter

Auteur, compositeur et interprète, Peter a joué avec de nombreux groupes et artistes au fil des années, notamment les Foetus, Renaissance, Touch, Michel Dulac et Cachemire, Johnny Jetblack and the Comeback, Richard Beausoleil et Blue Steel. Musicien dès son jeune âge, il quitta le Québec avec sa Chevrolet 1968 et sa Les Paul goldtop en 1972 pour devenir un rock-star aux États-Unis. Tout comme Jimi Hendrix, il passa par le ''chittlin circuit'' du New Jersey, Philadelphia et Boston où il a joué live et en studio avec des groupes funk noir tel que ''Fine Wine'', et ''The Three Degrees''. Il est revenu au Québec en 1975 et a joué et chanté avec divers artistes dans les cabarets, les bars et dans les festivals Budweiser avec les groupes rétro de l'époque, dont ceux mentionnés plus haut. Il a paru à quelques émissions de télévision (Michel Jasmin, Toulouse Extra) et a aussi jammé avec les grands de la scène blues de Montréal ''Blue Steel, John McGale, Breen Lebœuf''.

Luthier de profession, il a choisi de dédier sa vie à sa famille en plus de fonder l'organisation chrétienne "Centre selon son coeur". Pasteur-fondateur de l'organisme, situé à Ste- Julienne dans Lanaudière, il donne aussi des concerts témoignage seul ou avec son groupe, le ''Shannon Band''. En 2009 il à paru à l'émission Les Francs Tireurs. Son premier album fait une large place à la chanson dite spirituelle, mais sur des rythmes passablement pop, probablement dû aux genres de musique que Peter jouait avec les groupes mentionnés plus haut. Au sein d'un public averti, le disque a été, et continue d'être, bien reçu au Québec, en France, en Guadeloupe et en Martinique. A titre de luthier, il à travaillé au sein des Guitares Godin et est listé dans le répertoire des luthiers du Québec. Pendant cinq ans il s'est impliqué dans l’implantation d’un poste de radio chrétien (CKZW) et il à animé une émission de radio Magazine Gospel sur le 1650 AM à Montréal.

Site Web Officiel
Albums Année En Collection
Plus jamais seul 2006 Oui

Shilvi

Auteure, compositrice et interprète, Sylvie Dumontier nous présente son alter ego, la petite Shilvi, espiègle et de bonne compagnie. Dire qu'elle est maintenant rendue à deux albums de compositions originales. Le premier lui ayant valu le trophée Félix de l'album jeunesse au gala 2002 de l'ADISQ, la petite Shilvi ne pouvait rester assise sur ses lauriers et se contenter d'aller à l'école.

Elle convainc des "grands" comme Marc et Denis Larochelle de l'aider à nouveau pour réaliser un deuxième album et elle reçoit même l'aide de ses tantes Danielle Déry et Clémence Desrochers qui lui ont fourni quelques textes, respectivement "Un grenier, une malle" et "Je donne des noms".

Les albums de Shilvi ont l'avantage d'être construits sur des musiques à saveur pop / musiques du monde et non pas "enfants", ce qui permet aux grands de les écouter avec leurs enfants sans tomber endormis, surtout que les enfants eux ne s'en tannent jamais. On se surprend même à écouter les paroles et à retrouver son coeur d'enfant devant les beautés de la nature et du monde animal. Bien fait Shilvi, vivement qu'on aie l'occasion d'une bonne bataille de balles de neige !

Site Web Officiel
Albums Année En Collection
Ma petite poupoune 2002 Non
Tid'lidop ! 2003 Oui

Shock, Stefie

Auteur, compositeur et interprète né le 9 mars 1969 et qui a donné un grand coup avec son premier album lancé en 2000. Les chansons Je combats le spleen et Rébarbatives ont permis à leur interprète de jouer très régulièrement à la radio.

Originaire de Montréal, c'est à Saint-Léonard qu'il grandit, apprenant le trombone puis la batterie. Il laisse tomber ses études en graphisme à l'âge de 20 ans et entre résolument dans le monde de la chanson. C'est en 1989, alors qu'il joue dans un groupe rock, que le déclic se passe, il décide de quitter son groupe qui n'allait nulle part, prend une guitare, se met sérieusement à l'écriture de chansons et fait le pari de les chanter lui-même

C'est alors qu'il travaille comme DJ dans une boîte de nuit de Montréal (il l'a fait pendant 7 ans), qu'il fait la rencontre du producteur Alain Dupuis qui concrétisera ses projets de mettre en chantier un premier disque avec le réalisateur Dimitri Tikovoi, à Londres s'il vous plaît. Le disque est un succès, sa carrière est lancée et il sera récipiendaire des prix Québec Wallonie/Bruxelles en 2001 ainsi que Félix-Leclerc en 2002 (aux Francofolies de Montréal).

A l'automne 2003, il nous offre son deuxième album qui frappe très fort. Son style musical est plus épuré, moins lourd, et sa voix grave se veut un heureux mélange entre Leonard Cohen et Serge Gainsbourg. Sa musique est influencée par une mixture pas piquée des vers, le rock, la chanson française, le disco, l'électro- pop, les musiques brésilienne, cubaine, africaine et jamaïcaine, le hip-hop, le house et le jazz... ouf ! Je recommande fortement les chansons Un homme à la mer, Le décor, L'amour dans le désert et Il, elle, quatre des pièces de cet excellent album !

Il poursuit sur la même lancée en 2006 avec un autre excellent album intitulé Les vendredis. La même année, il regroupait plusieurs artistes québécois pour rendre hommage au chanteur français Joe Dassin avec l'album intitulé Salut Joe.

Autres reportages
Site Web Officiel
Albums Année En Collection
Presque Rien 2000 Oui
Le décor 2003 Oui
Les vendredis 2006 Oui
Salut Joe 2006 Oui

Show (Le)

Après Aut'Chose le compositeur guitariste et claviériste Pierre A. Gauthier crée le groupe Eclipse auquel se joignent éventuellement le bassiste Claude Laferrière et le batteur Mike Dinardo. Par la suite, le groupe s'associe à Gilles Girard pour devenir les Super Classels, ce avant de s'adjoindre le chanteur Michel St-Clair (en réalité Michel Dion, le frère de Céline), et de fonder le groupe "Le Show".

Au début, le groupe situe sa musique dans un style plutôt rétro, avec des ballades comme "Sylvie", et une reprise en français du "Messiah Will Come Again" de Roy Buchanan. Par la suite, en 1983, le groupe fait l'acquisition du claviériste Jules Francis, et leur style s'ajuste pour être plus moderne, ils obtiennent ainsi leurs plus grand succès avec "L'Homme de la Rue" et "Super DJ.

Je viens de redécouvrir le groupe, un peu grâce à un courriel de Pierre A. Gauthier, et celà fut bénéfique. Il s'agit d'un groupe un peu oublié, mais qui a eu sa place bien méritée dans l'univers musical québécois.

Aujourd'hui, on peut retrouver Pierre Gauthier avec sa compagne Josée dans le Duo Fauve, alors que Michel Dion travaille avec sa soeur Céline comme directeur de tournée.
Albums Année En Collection
LIVE 1980 Oui
Quelle Heure Est-Il ? 1985 Oui
L'Homme de la Rue 2001 Oui

Simard, Alain

Originaire de Chicoutimi, né en quelque part dans les années 60, Alain commence à gratter la guitare vers l'âge de 15 ans. C'est cependant par la réalisation de courts métrages qu'il entrera dans le merveilleux monde artistique.

Il sera engagé par Musique Plus comme réalisateur, notamment de l'émission du "Grand Talbot", et se démarquera lors du tournage de certains vidéoclips, notamment ceux de Marianne et de Nanette Workman. Pendant la même période, il se fait aussi connaître comme auteur compositeur, offrant ses chansons à Marianne (Histoire sans prénom) et à Mitsou (Mademoiselle Anne).

Plus récemment, il a composé la chanson "Si Demain" pour Luce Dufault qui en a fait le premier extrait de son nouvel album. Le producteur français Yvon Chateigner a tellement apprécié cette chanson qu'il a décidé de la faire enregistrer en France par Jackie Quartz, interprète surtout connue pour la chanson "Mise au point" dans les années 80.

Son plus récent album a été bien reçu de la critique, et on peut même remarquer la présence de Nancy Dumais sur la chanson "Et voici maintenant une petite chanson joyeuse". Elle a aussi participé au tournage du vidéoclip de la chanson. Lors de mon entrevue avec Nancy, elle m'a mentionné le grand plaisir qu'elle avait eu à travailler avec Alain Simard.

Ces deux dernières années (1999-2001), on a pû le retrouver sur les ondes de Musique Plus, lors de son émission bi-mensuelle, "Hollywood PQ" qui joue encore en reprise en cet été 2002.

J'ai eu l'occasion de le voir en spectacle aux Francofolies 2002 et il a su faire grand plaisir à la foule avec ses chansons sur les filles et les autoroutes. Il nous a même chanté "Mademoiselle Anne" qui avait été popularisée par Mitsou en 1990... il avouait une certaine crainte à le faire, mais la scène Pop Le Lait s'y prêtait très bien ! J'ai eu le grand plaisir d'interviewer Alain pour un reportage que vous pouvez lire en cliquant sur le lien plus bas.

En 2005, il présente un album concept, sorte d'opéra rock avec Luce Dufault, Sébastien Plante (chanteur des Respectables), Breen Leboeuf (Offenbach), Nigel Stern et Michel Gatignol. De son côté, il joue le rôle de Daniel Boum, jeune orphelin qui avait été trouvé dans le fond du bois par Bob Boum (son père adoptif) et qui deviendra un chanteur très populaire parce qu'il a Le Mojo (premier extrait radiophonique de l'album).

S'inscrivant comme une vision cynique du milieu artistique et de l'attrait des dollars, l'opéra rock devrait faire l'objet d'un deuxième disque en 2006 et devrait être présentée sur scène sensiblement à la même époque. Espérons que les interprètes originaux seront tous disponibles quand viendra le temps. Alain nous présente des rythmes accrocheurs et pourrait signer ici une oeuvre qui s'inscrira dans les annales au même titre que des spectacles comme Circociel dans les années 70 et Pied de Poule dans les années 80. Du moins on le lui souhaite !

Autres reportages
Site Web Officiel

Albums Année En Collection
Alain Simard 1996 Oui
Chansons Sur Les Filles et Les Autoroutes 2001 Oui
Daniel Boum (opéra rock avec Luce Dufault, Breen Leboeuf, Sébastien Plante, etc) 2005 Oui

Simard, Daniel

Auteur, compositeur et interprète, Daniel a remporté la deuxième édition du concours Corrida.ca au printemps 2004. La photo de gauche a justement été prise lors de la remise des prix de cet événement.

Grâce aux différentes bourses qu'il a gagnées, il a produit un magnifique album intitulé Entre deux mondes et que j'écoute beaucoup ces temps-ci. On y retrouve de magnifiques chansons au style folk-rock, certaines qui font fortement penser au Paul Piché des beaux jours.

Notons la présence d'Yves Lambert sur la pièce Ferme ta boite, un superbe exemple de combinaison folk, pop, rock et même country.

Il s'agit déjà du troisième album de Daniel, lui qui roule sa bosse dans le métier depuis une vingtaine d'années, d'abord en duo au sein de Simard-Lemoyne puis en solo depuis le milieu des années 90. Au cours de cette période, il a gagné le grand prix du jury du Festival de la chanson des Coteaux, tout en représentant son patelin d'origine (Ste-Thérèse) au concours Francoville 2003. Il a aussi présenté son spectacle aux Francofolies de Montréal ainsi qu'à trois occasions à la Place des Arts en 2003-2004.

Pour revenir à son troisième album, Daniel s'est entouré de l'excellent guitariste, arrangeur et réalisateur Bob Champoux, de Nicolas Boulerice (accordéon et flûte), Olivier Demers (violon), Patrick Dugas (batterie et percussions), André Lahaie (basse et contrebasse), Philipe Turcotte (claviers), Massiel Yanira Fafard (choeurs) et quelques autres.

Je note une belle profondeur musicale, Daniel dépasse les frontières de son style, il ne se laisse pas enfermer, les violons, l'accordéon, la flûte et les claviers ajoutent à la richesse de chaque composition. Au début, il donne le ton par un petit échantillon de Rêveur (intro), juste assez pour accrocher l'auditeur et s'assurer de sa présence jusqu'à la pièce complète qui ne viendra qu'à la fin de l'album. Il se lance ensuite dans Pirate d'eau douce où l'entrée en matières se fait à l'accordéon pour se transformer dans un univers sonore et textuel qui fait un état des lieux de l'être humain moderne. Les titres se succèdent ensuite, parmi les plus forts, je retiens Convoitise, Entre deux mondes (la pièce titre), Ferme ta boite, Là! ça va faire, Heureux comme ça, Rock stop et Rêveur. En fait, chaque pièce de ce magnifique album mérite une ou plusieurs écoutes pour en saisir toute la richesse. Excellent !

Photo 1, Photo 2
Albums Année En Collection
Rue St-Denis 1998 Non
Drôle de sort 2002 Oui
Entre deux mondes 2004 Oui

Simard, Nathalie

Interprète et comédienne née en juillet 69, elle suit les traces de son frère René et commence très tôt une carrière d'enfant vedette. Après une première chanson enregistrée avec son frère pour l'UNICEF, elle fait quelques albums destinés aux enfants dont seront extraits les chansons Goldorak, La danse des canards et plusieurs autres.

En fait, La danse des canards lui a même valu le trophée de la chanson la plus vendue à l'ADISQ en 1982. Un peu plus tard, en 1985 et ce pour quelques années, elle anime l'émission Le Village de Nathalie à TVA. Durant les années 1988-1989 elle travaillera de nouveau en duo avec son frère René, ce qui lui apportera à nouveau de belles récompenses à l'ADISQ.

Tentant ensuite de se tailler une place dans la musique pop, elle enregistre quelques albums qui, malheureusement pour elle, ne lui procureront pas le succès escompté. En 1995, elle effectue un retour remarqué dans la comédie musicale Demain matin Montréal m'attend.

Après avoir révélé avoir été victime d'abus sexuels de la part de son imprésario (Guy Cloutier), elle revient sur le marché avec un album de chansons qui l'ont marquée, intitulé Il y avait un jardin. Elle jouit d'un grand capital de sympathie maintenant que le public est au courant des sévices qu'elle a subis.
Albums Année En Collection
Joyeux Noel Nathalie 1979 Non
Nathalie chante pour ses amis 1980 Non
Je n'aurais jamais dû partir 1980 Non
La rentrée de Nathalie 1981 Non
Ouvre-moi la porte 1982 Oui
Animauville 1983 Non
La danse des canards 1983 Non
Chante avec Nathalie 1984 Non
La guerre des tuques 1984 Non
Mes amis les calinours 1985 Non
15 Grands succès (compilation) 1985 Non
Le village de Nathalie: la lettre d'amour 1986 Non
Joyeux Noêl à tous les enfants 1987 Non
Au Maximum 1991 Oui
Demain matin Montréal m'attend 1995 Oui
Il y avait un jardin 2007 Oui

Simard, René

Interprète, animateur et comédien, né à Chicoutimi le 28 février 1961, René Simard a passé une grande partie de son enfance à Île d'Orléans, là où il fût découvert par Guy Cloutier en 1970, après qu'il eut gagné le premier prix du concours des Découvertes de Jen Roger.

Il se fait ensuite connaître du grand public alors qu'il interprète "L'Oiseau" du haut de ses 9 ans. Avec plus de 125,000 copies vendues du 45 tours et 175,000 copies de l'album, René vend plus de disques au Québec que les Beatles ou même Elvis Presley.

Il a par la suite remporté plusieurs trophées au Gala des Artistes, participé à plusieurs festivals internationaux, dont celui de Tokyo en 1974. Il a fait l'Olympia de Paris, le Festival de Cannes, ainsi que de fréquentes apparitions aux télés Américaines. Pendant son adolescence, il prend des cours de danse, et se tourne vers le rock and roll.

Particulièrement doué pour le show business, il animera le "René Simard Show" à la télévision anglaise de Radio Canada, puis RSVP à TVA. On pourra le voir lors de spéciaux télévisés comme le Bye Bye de fin d'Année, et il fera aussi l'animation de plusieurs galas de l'industrie du disque (ADISQ) au fil des années.

Vers 1988, il forme un duo avec sa soeur Nathalie, ce qui lui vaudra plusieurs succès commerciaux.

Dernièrement, on a pu voir René à la télévision dans le téléroman "Les Parfaits", et il continue de mener une carrière d'animateur-chanteur, notamment lors du spectacle "Cyclone", révélation du festival "Juste Pour Rire" 2001. Le spectacle a notamment été présenté en France à l'automne 2002.

A l'été 2003, René annonce qu'il rentre au bercail (chez Guy Cloutier) et qu'il est en train de produire un nouvel album qui sortira à l'automne de la même année. Il a l'intention de reprendre plusieurs classiques de la chanson québécoise avec un orchestre de 25 musiciens. Un spectacle sur scène pourrait suivre si l'album fait mouche.

Groupe MSN sur René et Nathalie Simard
Site des Inconditionnels des Simard (par Elyse Foley)
Albums Année En Collection
L'oiseau 1971 Non
Ave Maria 1971 Non
C'est demain 1972 Non
Un enfant comme les autres 1972 Oui
21 Grands succès de René Simard (compilation) 1973 Non
René Simard 1973 Non
René Simard à l'église Notre Dame 1973 Non
Les dimanches après-midi 1974 Oui
Le monde de Walt Disney 1974 Non
Ma petite japonaise 1974 Non
Noël autour du monde 1974 Non
En concert 1975 Non
21 Super succès (compilation) 1975 Non
René Simard Super vedette internationale (compilation) 1975 Non
René a 15 ans 1976 Oui
Bonne fête papa et maman 1976 Non
Pepsi cola présente les plus grands succès de René Simard (compilation) 1977 Non
A la Place des Nations 1977 Non
Never know the reason why 1977 Non
Toujours plus loin 1978 Non
Souvenirs de vacances (avec Renée Martel) 1978 Oui
18 ans déjà (compilation) 1979 Non
Un homme 1980 Non
Noël blanc 1980 Non
Souvenirs d'adolescent 1980 Oui
La grande rétro 1981 Non
Super collection (compilation) 1981 Non
René Simard Original 1982 Oui
Comment ca va 1984 Oui
Et tu danses avec lui 1985 Oui
25 ans de succès (compilation) 1985 Non
E=Mc2 1993 Oui
1971-1996 (Album double) 1996 Oui

Simard, René & Nathalie

C'est en 1979 que René enregistre une première fois avec sa jeune soeur Nathalie. Il s'agit de la chanson thème d'une campagne de l'UNICEF et qui s'intitule "Tous les enfants du monde". Par la suite, en 1980, René et Nathalie font la Place des Arts quatre soirs de suite. Ils se retrouveront au même endroit en 1984.

C'est en 1988, alors que Nathalie est devenue une jeune femme de 19 ans qu'ils enregistrent un album sous le nom de René et Nathalie. C'est sur cet album que l'on retrouve la chanson "Tourne la page" qui remporte le trophée de la chanson le plus vendue à l'ADISQ cette année-là, de même que la palme du meilleur vidéo clip.

Sur ce même album, on retrouve la très belle chanson "Tout si tu m'aimes" et "Catherine" qui obtiendront aussi un succès tangible. Leurs carrières se sépareront ensuite à nouveau.
Albums Année En Collection
En concert (Album double) 1982 Oui
René et Nathalie sur la plage 1983 Non
Rene & Nathalie Simard 1988 Oui

Sinners (Les)

Les Sinners ont vu le jour dans la deuxième moitié des années 60 et ont connu plusieurs changements de personnel, notamment après le départ de François Guy pour former La Révolution Française.

Pour les Sinners première mouture, il y avait Jay Boivin (guitare), François Guy (guitare, voix), Georges Marchand (guitare), Louis Parizeau (batterie) et Charles Linton (basse, voix). Boivin est remplacé par Ricky Johnson qui est remplacé par Ernie Rock qui est remplacé par Jean-Guy Cossette (des Jaguars). Georges Marchand quitte temporairement pour revenir après le départ de François Guy... vous voyez le genre !

Ils participent à de nombreux concours pour se faire connaître et enregistrent un premier 45 tours en 1967. Amateurs de rock britannique, ils reprennent en spectacle des chansons des Rolling Stones et des Beatles dont ils enregistrent la version française de Penny Lane, ce qui leur donnera leur plus grand succès en carrière. Anti conformistes, leurs spectacles sont très courus puisqu'on n'est jamais certains de ce qui va s'y passer. Louis Parizeau et François Guy jouent dans le film Kid Sentiment de Jacques Godbout en 1967, année où le groupe se produira régulièrement à l'Expo de Montréal.

Fin 1968, La Révolution Française regroupera François Guy et quelques anciens Sinners qui feront maintenant place à de nouveaux Sinners avec Louis Parizeau, Jean-Guy Cossette, Alain Jodoin et André Parenteau. Le succès n'est pas au rendez-vous et le groupe tire sa révérence en 1976.
Albums Année En Collection
Sinérisme = Sinerisme 1967 Non
Sinnerisme 1967 Non
Vox populi 1968 Non
Les Sinners chantent 24 succès 1968 Non
Sinners 1971 Non
? 1975 Oui
Le Chemin De Croix De Jos Roy 1976 Oui
Les Sinners (compilation) 1991 Non
Les Sinners Vol 1 (compilation) 2001 Oui
Les Sinners Vol 2 (compilation) 2001 Oui

Sirois, Claude

Compositeur et guitariste d'importance, né en 1949, Claude Sirois a passé une large partie de sa carrière à vulgariser et enseigner son instrument de prédilection, la guitare. Il est l'un des seuls artistes québécois à privilégier des pièces et des arrangements strictement pour cet instrument de musique.

Pour en savoir un peu plus sur lui, disons qu'en 1965 il a présenté son premier spectacle sur la scène de l’école St-Ernest à Duvernay. Quatre jeunes musiciens sur scène, le bassiste avait enlevé les deux premières cordes à sa guitare et avait remplacé le sillet par un crayon à mine pour se fabriquer une basse de fortune. Ils avaient un amplificateur Harmonie 15 watts pour les 2 guitares, un Kay 15 watts pour la basse et le batteur Robert Guiristante avait emprunté la batterie des 409. Ils ne savaient que 7 morceaux qu'ils ont joués et rejoués pendant une bonne heure. Ce fût l’une des premières, sinon la première, soirée de danse à Laval.

En 1967, il enregistre quelques 45 tours avec ses propres compositions: Hantise, Confession, The girl from PEI et Une voix avec le groupe qu'il a créé et qui s'appelle Équipe 79.

En 1977, il lance un premier 33 tours ainsi qu'un premier recueil de guitare solo, une nouveauté pour le Québec. Avec ces 2 productions, il créait un répertoire de musique québécoise pour guitare. Depuis presque 3 décennies, il travaille à la création de ce répertoire. Il a fait des arrangements de Rivard, Séguin, Plamondon, Léveillée, Ferland, Leclerc, Vigneault, Dompierre, Dubois, Valiquette, Les Beatles, Les Rolling Stones, Les Doors, etc.

Depuis l’an 2000 la compagnie de disques Mérite et Claude Sirois ont produit 5 nouveaux CD, reprenant une partie du répertoire du musicien ainsi que des classiques québécois et mondiaux de la musique pop et rock, dont la plus récente parution est intitulée Les beaux rocks.

Ses arrangements et ses compositions sont publiés dans 3 livres chez Chant de mon Pays, 8 livres avec les Productions d’Oz et une nouveauté, son troisième recueil Méthode d’apprentissage à la guitare volume 2 avec Les productions Boule de neige Promo Son. Au total, 14 Livres, 169 œuvres (96 compositions et 73 arrangements).

Site de Claude sur Geocities
Site de Claude sur Lycos
Autre site de Claude sur Lycos
Albums Année En Collection
Guitare seule 1977 Oui
Une guitare 1978 Oui
Pour ceux qui aiment 1979 Non
Au rythme du vent et des cordes 1980 Non
Verseau 1985 Non
Romance 1987 Non
Beatles - Rolling Stones for guitar 1990 Non
Rayons 1994 Non
Au rythme du verseau 1995 Non
Solos classiques 1996 Non
Hommage à la chanson québécoise 2001 Non
Rendez-vous 2002 Non
Mes compositions 2003 Non
Guitariste 2003 Non
Les beaux rocks 2005 Non

S.K.O.D.

Groupe de rock punk / métal, formé de Claude Tremblay (guitares), Luc Saucier (batterie), François Savard (voix) et Philippe Legault (basse). Au printemps 2005, ils lançaient un premier CD éponyme sur l'étiquette des Productions Nouvelle-France.

C'est en 2001 que le groupe s'est formé alors que Claude Tremblay et Luc Saucier ont convaincu François Savard et Philippe Legault de se joindre à eux pour former un groupe de "métal francophone intense" selon leurs propres termes. Leur musique est effectivement un ensemble de rythmes puissants avec des influences venant de tous les coins de la planète rock, du métal au trash, de l'alternatif au punk, du chansonnier au "death", etc.

Les textes de François et Claude frappent en direct, pas de fioritures ni de figures de style, ce qui ne veut pas dire qu'ils sont simples. On y retrouve un brin de poésie urbaine tout en identifiant les hauts et les bas d'un quotidien très réaliste. Ils sont directs et percutants, ce qui devrait leur permettre de faire un bout de chemin auprès des jeunes avides de guitares stridentes, de basses échevelées et de chansons coup de poing !

Autres reportages
Site Web Officiel
Albums Année En Collection
S.K.O.D. 2005 Oui

Sloche

Groupe formé de Réjean Yacola (claviers, percussions, voix), Martin Murray (claviers, saxophone, percussions, voix), Caroll Bérard (guitares, percussions, voix), Pierre Hébert (basse, percussions, voix) et Gilles Chiasson (batterie, percussions, voix), des musiciens pour la plupart issus du Conservatoire de musique de Québec..

Au milieu des années 70, ils nous ont offert deux albums qui mélangent le jazz et la musique progressive, très populaire à cette époque. Naturellement les claviers étaient à l'honneur, qu'on pense aux pianos, clavinet, synthétiseurs, wurlitzer ou orgue B3, puisque deux des cinq membres étaient des claviéristes.

Extrait de la pochette du premier album: "J'un oeil sur les gens d'ici. Ils écoutent des chansons qui disent leurs aspirations et la vie quotidienne. Je aperçois qu'ils peuvent aussi, se retrouver dans une musique créée ici à l'image de la civilisation technologique, qui est maintenant la leur..." C'est encore tout à fait vrai au début des années 2000 !.
Albums Année En Collection
J'Un Oeil 1975 Oui
Stadacone 1976 Oui

Small, Richard

Originaire de la région de Québec, ses parents l'ont initié très jeune à la musique alors que sa mère chantait et que son père l'accompagnait à la guitare. C'est à douze ans qu'il reçoit sa première guitare en cadeau, événement qui allait alimenter sa passion pour la musique.

Au secondaire tout comme au CEGEP, il participe régulièrement aux spectacles musicaux et fait même partie du groupe "Still Missing" le temps d'enregistrer un album. C'est un professeur de français de l'époque qui lui donne le goût de travailler ses propres textes et il se joint à René Légaré pour former le duo Légaré-Small qui durera plus de cinq ans. Avec ce dernier, il sillonera les routes du Québec ce qui lui permettra d'acquérir la maturité et l'expérience nécessaires à poursuivre sa carrière en solo.

Il rencontre Richard Séguin qui l'encourage à persévérer et à enregistrer ses propres chansons. Par la suite, il participe à la comédie musicale "Jacques Cartier Superstar" et au spectacle "In Vivo", vu par plus de 75,000 étudiants du secondaire.

Site Web Officiel
Albums Année En Collection
Déshabiller le vacarme 2001 Oui

Smallwood, Jeff

Auteur, compositeur et interprète d'origine anglophone, né le 23 avril 1961, il a grandi à Ste-Anne de Bellevue à l'ouest de l'île de Montréal. Il commence à s'intéresser à la musique à l'âge de 8 ans. Apprenant à jouer de plusieurs instruments, dont la guitare, il sera de plusieurs orchestres tout au cours de son adolescence.

C'est alors qu'il travaille avec Luba qu'il décide de lancer son premier album en anglais, Welcome to the world. Suivra ensuite un album francophone en 1996 avec l'aide de Boris Bergman aux textes. Intitulé Boulevard des minuscules, l'album ne fait pas de grosses vagues malgré que les talents de guitariste et d'interprète de Jeff sont bien évidents. Au style country rock, l'album s'écoute très bien, notamment la chanson titre Boulevard des minuscules, tout comme Son père me prête la cadillac et Fils de Memphis.

Guitariste accompagnateur recherché, la liste des gens avec qui il a travaillé est assez longue, mentionnons tout de même les Céline Dion, Roch Voisine, Kashtin, Kevin Parent, Robert Charlebois, Richard Séguin, Gerry Boulet, Patrick Norman, René Simard, Breen Leboeuf, Laurence Jalbert, Marie Carmen, Lina Boudreau, Isabelle Boulay, etc, etc... en fait, il a participé à l'enregistrement de plus de 300 CDs en carrière.

Il se joint aux Fabuleux Élégants en 1998, rejoignant les Patrick Norman, William Dunker et Bourbon Gauthier. En 1999, il lance un deuxième album anglophone intitulé Cowboy dust.

Site Web Officiel (en anglais)
Albums Année En Collection
Welcome to the world 1994 Non
Boulevard des Minuscules 1996 Oui
Cowboy Dust 1999 Oui

Solstice

Groupe formé au début de Daniel Mathieu (basse), Michel Martineau (clarinette), Daniel Lafrance (guitares, percussions) et Gilles Dozois (batterie, percussions. Pour le deuxième album, Yves Nadeau a remplacé Daniel Mathieu à la basse et le groupe s'est enrichi de Jean-Yves Robillard (clavier, percussion, synthétiseurs).

Daniel Lafrance a composé la majorité des musiques du premier album alors que le deuxième a été plus partagé avec Michel Martineau, Jean-Yves Robillard, Yves Nadeau et Gilles Dozois. Des albums purement instrumentaux qui allient le jazz et le rock , ce que l'on a qualifié de jazz-fusion ou de jazz contemporain à l'époque.
Albums Année En Collection
Mirage 1978 Oui
Espresso 1979 Oui

Soupir

Le chanteur, animateur et fantaisiste Normand Brathwaite (Pied de Poule) s'associe à Paul Pagé et Marie Bernard (claviers et voix) anciennement du groupe Et Caetera pour nous offrir un album débridé qui n'a pas eu la reconnaissance qu'il méritait.

On a surtout entendu "Les Larmes de Métal", qui sont tout de même un bel exemple de la qualité de cet album. J'aime aussi beaucoup "Happy Hour" chantée par Marie Bernard qui a aussi signé toutes les musiques de l'album. Fait à noter, le son du robot des Larmes de Métal a été créé en utilisant le Vocoder de Pierre A. Gauthier (Aut'Chose).

Normand Brathwaite s'affirmera par la suite comme animateur télévision et radio, et il en profite souvent pour créer des chansons "instantanées".

Marie Bernard et Paul Pagé travailleront avec Michel Rivard, notamment sur l'album "Un Trou Dans Les Nuages".

A écouter les oreilles grandes ouvertes !
Albums Année En Collection
Soupir 1983 Oui

Sowatt

Groupe formé de Paul (voix), Luc (batterie), Dave (guitare), Sébastien (guitare) et Maxx "Alex" (basse). C'est suite à la rencontre de Dave et Sébastien qu'est posée la première pierre de ce qui allait devenir Sowatt. Ils recrutent Paul, Luc et Maxx pour finaliser les musiciens du groupe.

Entre 1996 et 2000, ils se produisent un peu partout et enregistrent plusieurs CDs de démonstration. Ils produisent un premier véritable album en 2002 avec le soutien de Guy Cloutier. Des mélodies solides, accrocheuses avec des textes basés sur les préoccupations de leurs jeunes fans. Le premier extrait, That's OK, tourne beaucoup sur les postes de radio et le vidéo qui en a été extrait fait son chemin à Musique Plus.

Plusieurs scènes s'ouvrent à eux, dont celle de la Méga Fureur au Colisée de Québec. En 2003, leur reprise rock de Qui a le droit (Patrick Bruel) les fait flirter à nouveau avec les palmarès de la province.

Autres reportages
Site Web Officiel
Albums Année En Collection
Sowatt 2002 Oui

St.Ange

Groupe formé autour de la comédienne, actrice et chanteuse Angela Gallupo (voix, glock), on retrouve aussi Greg Burton (claviers, voix), Paul Van Dyk (basse), Evan Tighe (batterie) et Lucas Haneman (guitare, mandoline). Bien que l'album soit classé "nouveau jazz", les sonorités côtoient facilement la pop ainsi que la chanson plus orientée auteur / compositeur. Très facile d'accès, on y sent une fraîcheur qui nous imprègne et nous donne envie d'y revenir. Pas mal pour un premier album (en anglais)!

Tiré de la biographie du groupe:
"St. Ange est une éponge musicale qui ramasse depuis les jours des pistes Casio une vaste collection mélodique. Leur premier album, Second Nature (mettant de l'avant l'auto-productrice/parolière/compositrice Angela Gallupo) est un lieu de rencontre où la musique jazz et la musique pop s'entrechoquent et viennent à la vie. Les influences musicales et l'énergie combinée des ses cinq membres (qui se sont tous connus pendant leurs études en jazz à l'Université de Concordia) établissant St. Ange dans la vague du néo-jazz allumant la scène musicale.

Puisant son inspiration de nouvelles "Jazzers" Esperanza Spalding et Gretchen Parlato, Motown, chanteur/compositeurs, des ballades épiques des années 70 et le son de Montréal, St. Ange allie la sensibilité vocale du jazz avec le cœur du pop rock et du indie rock. St. Ange est un endroit pour les enfants du pop et jazz de se dire salut, de danser, de pleurer ensemble et de réaliser qu'ils ont plus en commun qu'ils ne l'auraient imaginé."

Site Web Officiel
Albums Année En Collection
Second Nature 2012 Oui

St-Clair, Martine

Née le 22 juillet 1962 à Montréal, de son vrai nom Martine Nault, elle était une athlète accomplie et a même remporté une médaille d'or en plongeon aux Jeux du Québec. C'est en technique infirmière qu'elle a étudié au CEGEP.

Elle s'inscrit et gagne le concours "CEGEP en Spectacles", édition 1979. Au départ interprète et pianiste, elle deviendra aussi auteure et, les années aidant, compositrice. Repêchée par Luc Plamondon, elle fait partie de la première troupe québécoise de Starmania, où elle reprend le rôle de Crystal, originalement confié à France Gall, femme du compositeur Michel Berger.

Sur cette lancée, Martine aborde une carrière solo qui lui vaudra de nombreux disques à succès, et une dizaine de prix Félix aux galas de l'ADISQ entre 1981 et 1990. Parmi ses chansons les plus connues, notons Il y a de l'amour dans l'air, Ce soir l'amour est dans tes yeux, Lavez lavez, Le fils de Superman, On va s'aimer, Un homme sentimental, Au coeur du désert, Danse avec moi, L'usure des jours, ainsi que plusieurs autres.

Au fil des années, elle aura l'occasion de travailler avec Gilbert Bécaud, Gino Vanelli, Claude Dubois, The Box, Pierre Gauthier, et plus récemment Stefie Shock et Lucien Francoeur.

Je l'ai vue en spectacle à la Place des Arts à l'automne 2001 et je dois dire que j'ai passé une soirée très chaleureuse. Nerveuse au début du spectacle, elle réalise rapidement que son public lui est resté fidèle malgré sa trop longue absence. Elle en a profité pour nous offrir un pot-pourri de ses grands succès, plusieurs extraits du plus récent album, et elle a même honoré la mémoire de John Lennon en interprétant "Imagine", s'accompagnant elle-même au piano.

De retour sur disque à l'automne 2004, elle mentionne qu'elle a préparé cet album comme s'il devait être son dernier. En plus d'en être l'interprète, elle s'y est impliquée à titre d'auteure et de compositrice sur plusieurs pièces, travaillant à l'occasion avec Tureault et Nelson Minville. Elle y reprend de belle façon Mon amour mon ami d'Eddy Marnay (popularisée par Marie Laforêt) et nous offre une touchante version française de Moon river sur une musique d'Henry Mancini.

On a un peu l'impression que Martine fait un méa culpa sur la première chanson intitulée Rien dans les mains, elle qui a connu la gloire (une dizaine de Félix et de Métrostar, treize succès numéro 1) et qui a de la difficulté à reconquérir son public malgré de beaux efforts de sa part. On peut lui souhaiter que cet album y arrive, bien fignolé avec l'aide de Peter Ranallo à la réalisation, produit par la maison de disques Atlantis (la même que Stefie Shock), elle y est touchante de sincérité et possède toujours cette voix magnifique qui lui a valu toutes ces récompenses.

Parmi ses propres créations, je recommande Rien dans les mains, Tout ce que j'ai, Je ramasse tes je t'aime, etc...
Albums Année En Collection
Coeur ordinateur 1983 Non
Il y a de l'amour dans l'air 1984 Non
Ce soir l'amour est dans tes yeux 1986 Oui
Au coeur du désert 1987 Non
Mes Plus Belles Chansons 1988 Oui
Martine St-Clair 1988 Oui
Caribou 1990 Oui
Un Souffle De Tendresse 1993 Oui
Un Long Chemin 1996 Oui
Un Bonheur Fou 2001 Oui
Tout ce que j'ai 2004 Oui

Star Académie

L'équipe 2003
L'équipe 2004
L'équipe 2005
Il serait difficile de passer à côté du phénomène de Star Académie. Des millions d'auditeurs chaque semaine, plus de 500,000 copies vendues du premier album, des dizaines de représentations en province et même que le centre Bell de Montréal.

Pour la première édition, en 2003, les 14 finalistes étaient: Marie-Mai Bouchard, Martin Rouette, Jean-François Bastien, Maritza Bossé-Pelchat, François Bastien, Emily Bégin, Elyse Robineault, Stéphane Mercier, Dave Bourgeois, les jumelles Annie et Suzie Villeneuve, Pascal Nguyen Deschênes, Marie-Elaine Thibert (gagnante chez les femmes) et Wilfred Le Bouthillier (gagnant chez les hommes et grand gagnant 2003).

L'édition 2004 a aussi été très populaire auprès du public de la télévision ainsi que lors des spectacles sur scène. Par contre, les ventes de disques n'ont pas atteint les sommets du premier album. Il faut dire qu'avec des albums solos de Wilfred, Marie-Hélène et Frank, Dave & Stef, il y avait de la compétition à l'intérieur même de l'organisation. L'avenir nous dira si le public québécois peut absorber autant de productions dans ce créneau. Les artistes de 2004 étaient: Véronique Claveau, Marie-Ève Côté, Étienne Drapeau, Stéphanie Lapointe (grande gagnante 2004), Meggie Lagacé, Janie Lemay, Marie-France Lettre, Cornéliu Montano, Marc-André Niquet, Dave Roussy, Jason Battah, Sandy Duperval-Agnant, Jean-François Prud'homme et Martin Giroux.

L'édition 2005 regroupait les Kaven Haché, Marc Angers, David Tremblay, Stéphanie Bédard, Francis Greffard, Valérie Boivin, Audrey Gagnon, Jennifer Silencieux, Marc-André Fortin (grand gagnant 2005), Linda Rocheleau, Bruno Labrie, Jenny Hachey, Steve Provost et Annie Blanchard.

Site Web Officiel
Albums Année En Collection
Star Académie 2003 2003 Oui
Star Académie 2004 2004 Oui
Star Académie 2005 2005 Oui

Starmania

Photo tirée de la version Mogador 1994
Difficile de faire le tour d'un phénomène comme Starmania en quelques paragraphes. Ce fût au départ un disque, superbe, qui mettait en vedette de grands artistes du Québec et de France. Je parle de France Gall, Claude Dubois, Diane Dufresne, Daniel Balavoine, Michel Berger, Eric Estève, René Joly et Nanette Workman. Les textes sont de Luc Plamondon alors que les musiques sont de Michel Berger.

Des interprètes de haut niveau pour des chansons de haut niveau qui allaient devenir des classiques de la chanson francophone, du Blues du businessman à la Serveuse automate, de Monopolis à Naziland, plus de 25 ans après, les chansons de Starmania sont toujours présentes dans notre quotidien.

Les différentes versions scéniques mettront en vedette une multitude d'artistes québécois qui feront aussi leur marque en solo, encore une fois la liste est longue mais parmi ceux-ci on retrouve Gilles Valiquette, Robert Leroux, Sylvie Boucher, Louise Forestier, Michel McLean, Martine St-Clair, Jacques Blais, France Castel, Francis Martin, Marie Carmen, Anne Bisson, Marc Gabriel, Marie-Denise Pelletier, Jean Leloup, Maude, Luce Dufault, Bruno Pelletier, Judith Bérard, Patsy Gallant, Isabelle Boulay, Lulu Hughes, Jean-François Breau, Les Frères Groulx et j'en passe. En fait, Starmania aura été une pépinière et une rampe de lancement pour de nombreux artistes québécois ici et en Europe. Ceux-ci sont très redevables à Luc Plamondon qui n'a jamais hésité à promouvoir le talent québécois partout où il passe, un véritable star académie à lui tout seul.

La plus récente version endisquée est celle de Mogador en 1994, celle qui nous aura permis de découvrir la grande, la très grande voix de Luce Dufault dans une interprétation magistrale de la chanson Les uns contre les autres. Le duo Plamondon - Berger récidivera quelques années plus tard avec La Légende de Jimmy, quelques années à peine avant le décès de Michel Berger (problème cardiaque).
Albums Année En Collection
Starmania - Album Double 1978 Oui
Starmania Made in Québec - Première version - Album Double 1980 Oui
Starmania Made in Québec - Deuxième version 1987 Oui
Tycoon (Starmania en anglais) 1993 Oui
Starmania (Mogador 94) 1994 Oui

Stax, Michel

Né en 1947 à Sainte-Trinité des Monts, son vrai nom est Léger Michaud. C'est au sein du groupe Jay and the sensations qu'il fait ses débuts sur scène au milieu des années 60 avant de bifurquer vers une carrière solo en 1969, moment où il prend le nom de Michel Stax.

Toujours dans la vague des adaptations de chansons anglophones pour le marché québécois, son premier succès sera la traduction de Build me up buttercup, rebaptisée Mademoiselle Caroline en français. La chanson est un succès et il deviendra le favori de ces dames en adoptant un look dandy et un style à la Jacques Dutronc. Son succès le plus marquant aura été Oh ma Lili, mais on lui doit aussi Notre amour n'est plus qu'une habitude, Fais une croix sur le passé, Milord, Ma jolie Rose, etc.

On le voit moins durant la deuxième moitié des années 70, il se consacre au cabaret mais reviendra à l'avant-scène durant les années 80 avec la reprise francophone de I'm just a gigolo, popularisée à cette époque-là par David Lee Roth du groupe Van Halen.

En 2005, il donne toujours des spectacles, majoritairement lors d'événements corporatifs.
Albums Année En Collection
Rétrospective 2000 Oui

Stében, Claude

Interprète né le 20 août 1942 à Montréal, il aura aussi travaillé comme comédien et animateur d'émission télévisées, notamment avec le quiz "Les Satellipopettes" où il agissait sous le pseudonyme de Capitaine Cosmos.

Avant de travailler dans la chanson, il oeuvrait comme électricien. Il gagne le premier prix de l'émission "Découvertes" à CFTM (en 1964) mais se demande toujours s'il y a un avenir pour lui dans le monde artistique. Encouragé par le réalisateur Jean Claveau, il persiste et enregistre finalement son premier disque chez Rusticana.

S'enchaînent 45 tours après 45 tours et Claude devient un incontournable dans la deuxième moitié des années 60. Il travaille beaucoup avec Fernand Gignac qui le prend sous son aile et qui l'invite régulièrement à son cabaret.

Il travaillera aussi régulièrement avec Christine Chartrand, une autre découverte de CFTM avec qui il anime à série "Nous Deux". Il fait la Place des Arts, participe à l'émission "Music Hall" et remplacera à pied levé Jen Roger l'animateur de l'émission Monsieur Banco.

Claude et Christine Chartrand
En 1969, il fonde une école de chant et une maison de disques "Lion". Il participe au Festival de musique d'Athènes (Grèce). Ses chansons les plus connues sont "Si je prétends", "Marie", "Tijuana", "Tout s'arrange quand on s'aime" et "Il pleut des larmes" an duo avec Christine Chartrand.

Aux dernières nouvelles, Claude travaillait à l'écriture de pièces de théâtre pour enfants qu'il présente dans les écoles de la province.
Albums Année En Collection
Claude Stében Vol. 1 1966 Oui
Claude Stében 1968 Non
Les Satellipopettes: Capitaine Cosmos 1980 Non
Les Satellipopettes: Capitaine Capitaine 1981 Non
Les Satellipopettes: Le drapeau du bonheur 1982 Non
Claude Stében et Christine Chartrand (Il pleut des larmes) 1982 Oui
Les Satellipopettes s'amusent 1984 Non

Stéphane

De son vrai nom Stéphane Robert, il a connu une carrière fulgurante mais brève. Son plus grand succès étant "Quand tu liras cette lettre" paru en 1968. Il connaîtra quelques autres succès, comme "Sèche tes larmes" et "Sans amour".

Elu "Découverte de l'année" en 1968, il laisse le métier en 1970 la voix lui faisant défaut. Il poursuivra par la suite une carrière de policier à la ville de Laval.
Albums Année En Collection
Juke-Box Jeunesse 2000 Oui

Stephend

Auteure, compositrice et interprète, Stephend a quitté sa France natale en 2003 pour venir s'établir au Québec et y partager la vie de son amoureux, le rocker Michel Pagliaro. Ce faisant, elle a apporté toute la richesse de son bagage musical et fait maintenant carrière chez nous.

A Paris, elle a fait plusieurs scènes dont l'Olympia en première partie de Michel Sardou en 1995. L'année suivante, elle remportait une Victoire de la musique (sorte de Félix) à titre de révélation féminine de l'année.

En 2004, elle a parcouru la province de long en large, assurant la première partie de Pagliaro et offrant aussi à l'occasion son propre spectacle intitulé Live sur terre. Début 2005, elle se présente à la Station C où elle chante 3 soirs tout en y présentant une exposition de ses photographies.

D'origine gitane, sa voix se veut grave, on y reconnaît quelques accents espagnols, ses textes sont poétiques, ses interprétations intenses et sa prestation particulièrement vivante. Elle bouge beaucoup, esquisse des pas de danse, gesticule avec ses mains qui donnent en quelque sorte vie à ses chansons. J'ai eu l'occasion de la voir et de l'entendre lors de deux soirées au Studio Théâtre de la PDA à l'hiver et au printemps 2005 et j'ai été charmé par sa voix et ses textes profonds.

Parmi ses chansons qui sont toutes très belles, je retiens Mes nuits mes rêves, Donne-moi, Emmène-moi et Le coeur s'en va. Justement, au printemps 2005 elle lance son premier album en sol québécois, intitulé Live sur terre tout comme son spectacle. On y retrouve neuf magnifiques chansons tirées de l'univers de Stephend.

En 2007, Stephend prend une tournure plus rock avec de nouveaux musiciens appelés les Enfants Terribles. On peut maintenant dire qu'elle fait du "Rock Lyric" mettant toujours l'emphase sur la qualité des textes mais dans une enveloppe musicale plus musclée.

Autres reportages
Site Web Officiel
Albums Année En Collection
Live sur terre 2005 Oui

Stéréotaxie

Nouveau groupe de pop, rock, funk, jazz (et j'en passe) qui n'est pas sans nous faire penser aux Colocs. Le lien est assez évident quand on sait que Joël Poliquin faisait partie d'un spectacle "Hommage aux Colocs" le jour ou Mike Sawatzky (un des fondateurs des Colocs) l'a entendu pour la première fois. Impressionné, il est monté sur scène et s'est joint à lui le temps de quelques tounes.

De là devait naître une amitié qui s'est soldée par la naissance d'un nouveau groupe qui reprend le flambeau et vise à pousser plus loin l'enveloppe musicale qu'avait créée le groupe original. Plus d'une dizaine d'artistes sur scène, dont une section de trois cuivres (on doit les arrangements à Benoit Gagné lui aussi un ancien des Colocs) et deux choristes. Pour le reste, on retrouve les instruments habituels dont deux guitares, une basse et une batterie. Parmi les membres du groupe on retrouve, outre les Poliquin, Sawatzky et Gagné, Charles Papasoff, Jean Cyr, Jocelyn Couture, Michel Dufour et Yves Dubois (Les Ours).

Nous avons droit à une musique festive, non conventionnelle et même difficile à classer. Les influences sont multiples et le disque sera à consommer sans modération.

Autres reportages
Site Web Officiel
Albums Année En Collection
Stéréotaxie 2005 Oui

Stevens, Martin

Né le 5 octobre 1953, Martin a surtout été connu à l'époque où la musique disco prenait toute la place. Son plus grand succès a été la chanson Love is in the air qui en a fait une vedette internationale. On lui doit aussi J'aime la musique comme un fou, L'amour que j'ai perdu, La dernière fois, Mal, Sans ton amour et Viens vers moi.

Martin lançait récemment un livre autobiographique intitulé Sexe, droque et disco. Il a maintenant son site web, ce qui permettra d'en connaître plus sur sa carrière.

Site Web Officiel
Albums Année En Collection
Love is in the air / You stepped (Maxi 45 tours) 1978 Non

Stevens, Suzanne

Interprète, née à Verdun le 17 juillet 1950, que j'ai beaucoup écoutée dans les années 70. A mi-chemin entre le rock et le pop, elle avait une voix tout à fait délicieuse ainsi qu'une personnalité attachante. Je me souviens bien de la très belle chanson Celui qui ne sait pas aimer de Michel Conte, ou encore Le Soleil, Comme deux enfants, Moi de la tête aux pieds, Viens-t'en, viens-t'en, etc.

Outre Michel Conte, elle a aussi obtenu la collaboration de Stéphane Venne, Judi Richards, Yves Lapierre, André Gagnon, Jean Robitaille, Pierre Leduc, et plusieurs autres.

Elle avait remporté le concours Découvertes de CFTM en 1973, avait ensuite fait les premières parties de Claude Léveillée, Renée Claude et Daniel Guichard. Elle fait ensuite un saut du côté anglophone et remporte le Juno du meilleur espoir canadien en 1975. Après un dernier album en 1979, elle tire sa révérence du moins jusqu'en 1983 où elle tente un retour qui passera inaperçu..
Albums Année En Collection
En Route 1974 Oui
Moi De La Tête Aux Pieds 1975 Oui
The tower 1976 Non
Love's The Only Game In Town 1977 Oui
Crystal Carriage 1977 Oui
Stardust lady 1978 Non
Les nuits sont trop longues 1978 Non
This is love 1983 Non

Stewart, Mélodie

Née à Brossard en 1949, cette anglophone d'origine chante du rythm'n'blues en français autant qu'en anglais. Elle travaille avec Pierre Brousseau, et ses plus grands succès sont "Fio Mara Villa" et "Pense a Moi ce Soir".

A compter de 1980, elle ne se produira plus qu'en anglais.
Albums Année En Collection
Melody Stewart et Marie-Eve 2000 Oui

St-Jacques, Daniel

Auteur, compositeur et interprète de la rive sud de Montréal, Daniel a composé la très belle chanson "L'indifférence" interprétée par Myriam Robert, une chanson qui s'est méritée le titre de "démo" de l'année sur le site web Canoé Digital. J'avais déjà remarqué la chanson de Myriam sur son album démo et elle était l'une de mes préférées à moi aussi.

Daniel est arrivé à la chanson comme un coup de vent, incité à composer une chanson pour un projet musical particulier, il crée "T'es disparu", une ballade qui traite des difficultés engendrées par les séparations et les réconciliations entre amis. La chanson est disponible sur le mini-album démo qu'il m'a fait parvenir et on reconnaît la touche mélodique qui m'avait fait apprécier la chanson qu'il avait offerte à Myriam.

C'est avec cette chanson que Daniel s'est présenté au concours "Star à 4 1/2" de CKOI-FM au printemps 2003. La chanson a créé des vagues et le poste de radio l'a fait jouer régulièrement au point où Daniel s'est rendu en finale du concours.

Avec cette première chanson, Daniel a senti le déclic et s'est mis à composer régulièrement. Il a maintenant plus de 50 chansons qu'il offre aux interprètes intéressés. Deux de ces dernières ont été composées pour l'humoriste Laurent Paquin, soient "Georgette" et "Suzie" que le public de ce dernier ont pu apprécier lors du spectacle "Première impression".

Amateur de musique depuis son plus jeune âge, Daniel imitait les Elvis, Sultans, Gendarmes et autres. Il espère que son prénom ira rejoindre les autres Daniel qui ont marqué la musique au Québec, soit les Daniel Boucher, Daniel Bélanger, Dan(iel) Bigras et Daniel "Boom" Desjardins (La Chicane). Après avoir écouté son album démo à quelques occasions, je crois que la belle chimie créée par ses mots et ses musiques mérite amplement de le faire découvrir du grand public.

Sur le site d'A.L.I.EN (Alain Lanthier)
Albums Année En Collection
Faits Divers (démo) 2003 Oui

St-Pier, Natasha

Née le 10 février 1981 à Bathurst au Nouveau-Brunswick, d'une mère acadienne et d'un père québécois. Dès l'âge de 8 ans, elle donne un spectacle amateur devant 800 personnes à la polyvalente du coin. Elle s'est fait connaître du grand public de sa province en faisant la première partie de Beau Dommage en 1994, à l'âge de 13 ans seulement. Férue de sciences, elle se dirigeait vers le métier de biologiste avant de choisir la chanson comme carrière. En plus de suivre des cours de chant classique et de chant populaire, elle prend aussi des leçons de piano.

Natasha St-Pier, c'est une voix forte et puissante dans un petit bout de femme attachante. Elle a fait partie de Notre-Dame de Paris, interprétant le rôle de Fleur de Lys, d'abord en Anglais à Londres, puis en Français à Paris. Elle a participé au concours Eurovision représentant la France, où elle jouit justement d'une grande popularité.

Il faut entendre A Chacun Son Histoire et La Fille Danse pour se rendre compte de son immense talent. Une valeur sûre ! Elle a été récipiendaire de la Victoire de la musique comme révélation de l'année en 2003 et a été en nomination pour celle de chanteuse de l'année en 2004.

Son cinquième album, intitulé L'instant d'après, nous offre une Natasha toujours très en voix, avec des arrangements musicaux plus rock. J'aime beaucoup quand on laisse la possibilité à la musique de prendre son envol, même sur l'album d'une chanteuse à voix vomme Natasha. Cela prouve que la musique peut vivre toute seule et que l'on ne se fie pas uniquement sur la voix de l'interprète. On sent moins le besoin de nous mettre de la voix plein les oreilles. Encore une fois, la réalisation a été confiée à Pascal Obispo qui réussit à très bien doser la voix de la belle.

Plus récemment, elle nous offrait Longueur d'ondes qui se veut plus sulfureux, nul doute qu'il fera les palmarès mais on aurait pu laisser la voix de la belle s'envoler un peu plus. Peut-être qu'avec le temps !

Site Web Officiel
Site d'Annie, dédié à Natasha St-Pier
Albums Année En Collection
Emergence 1996 Oui
Chacun Son Histoire 2000 Oui
Je n'ai que Mon Ame 2001 Oui
De L'Amour le Mieux 2002 Oui
L'instant d'après 2003 Oui
Longueur d'ondes 2006 Oui

St-Pierre Roussel

Steve St-Pierre est violoniste au sein de l'orchestre symphonique de l'Estuaire depuis 1993. Il a fait ses études en musique classique mais se passionne depuis longtemps pour le folklore traditionnel. Boursier du Conseil des Arts du Canada et du Conseil des Arts et des lettres du Québec, il apporte son lyrisme classique au sein du duo.

De son côté, Martin Roussel travaille comme pianiste, directeur musical et compositeur au sein du Martin Roussel Jazz Quartet tout en étant membre fondateur du Big Band Jazz au Vent. Lui aussi boursier du Conseil des Arts et des lettres du Québec, il apporte ses nombreuses influences musicales au duo St-Pierre Roussel.

Leur rencontre en janvier 2002 a donné lieu à une revisite du répertoire de l'un des plus célèbres "violoneux" québécois, conjuguant airs d'autrefois et arrangements plus modernes. Ils ont parcouru le Québec, l'Ontario, le Nouveau-Brunswick et même l'Allemagne avec leur spectacle hommage à l'oeuvre de Carignan. Ils se sont mérités le prix Coup de Coeur du ROSEQ 2002 ainsi qu'une bourse de MusicAction pour la production de ce magnifique CD.

Qu'arrive-t-il quand deux deux artistes d'horizons différents se rencontrent pour rendre hommage à un troisième larron, en l'occurrence le légendaire violoniste Jean Carignan ? Il en résulte un album inclassable, teinté de jazz et de classique, une oeuvre qui transcende le temps et les genres, un disque qui porte bien son titre... Au delà du réel !
Albums Année En Collection
Au-delà du réel 2004 Oui

Strada

Groupe de musiques du monde formé de Pierre Langevin (clarinette, cornemuse, guimbarde, flûte, voix), Pierre Tanguay (tambour, tambourin, percussion, voix), Liette Remon (violon, clarinette, voix), Gabrielle Bouthillier (voix, flûte, chalémie) et Jean-Philippe Reny (guitare, bouzouki irlandais, braç, oud).

Le groupe se forme en 1986 à l'initiative de Pierre Langevin qui en deviendra le directeur artistique. Faisant le lien entre les musiques de type médiéval et le répertoire floklorique, ces musiciens de formation classique nous font voyager au coeur des temps anciens en utilisant les instruments de l'époque ou des reproductions le plus fidèles possible.

Un premier album voit le jour lors des Fêtes Médiévales de Québec en 1993 et est une co-production entre les groupes Strada et Anomymous. Le disque suivant, "Nadal" s'est mérité une nomination à l'ADISQ en 1997 comme "Album classique / soliste et petit ensemble". Leur démarche musicale nous permet de découvrir des trésors méconnus de Macédoine, Hongrie, Grèce, Albanie, Italie, Pays Basque, Espagne, Bretagne et oui, du Québec.

Site Web Officiel
Albums Année En Collection
A la Via ! (avec l'ensemble Anonymous) 1995 Non
Nadal 1996 Non
Grantjoie 1998 Non
Kadou 2000 Non
Gadje 2002 Non

Sultans (Les)

L'un des groupes les plus populaires des années 60, les Sultans regroupent Ghislain Dufault (basse), Michel Dufault (batterie), Denis Forcier (guitare), Bruce Huard (voix) et Claude Reid (guitare). Michel Dufault est remplacé en 1966 par Pierre Bélanger, alors que Claude Reid laisse temporairement sa place à Roger Beaudet durant l'été 1965.

Bruce Huard a fait partie du groupe "Les Majestics" avant de se joindre aux "Dots" qui changent de nom pour "Les Sultans". Ils deviennent les musiciens officiels de l'émission "Bonsoir Copains", ce qui leur vaudra une présence continuelle au petit écran pendant plusieurs mois.

Il y vont de quelques compositions originales, comme "Va-t-en" leur premier succès sur disque, mais aussi de traductions de succès anglophones, des pièces des Rolling Stones entre autres. C'est avec la chanson "La poupée qui fait non" du français Michel Polnareff qu'ils obtiennent leur plus grand succès.

En 1967, ils obtiennent le titre de Groupe de L'Année, et c'est en pleine gloire qu'ils disent adieu à leurs fans en 1968. Bruce Huard entreprend alors une carrière en solo qui lui vaudra un certain succès, alors que Denis Forcier va se joindre au "Coeur d'une Génération", l'un de mes groupes fétiches de la fin des années 60.

Lien vers le Site de Bruce Huard
Albums Année En Collection
Les Sultans 1966 Non
Les Sultans Express 1967 Non
Les Sultans en personne à Starovan 1968 Non
L'histoire des Sultans 63-68 (compilation 4 disques) 1968 Non
Le Disque d'or Volume 1 (compilation) 1968 Non
Le Disque d'or Volume 2 (compilation) 1968 Non
Le Disque d'or Volume 3 (compilation) 1968 Non
15 Disques d'or (compilation) 1968 Non
La poupée qui fait non (compilation) 1969 Non
Bruce et les Sultans (compilation) 1974 Non
Graffiti Kébec 1979 Oui
Le Retour des Groupes 1985 Oui
Les Sultans Volume 1 (compilation) 1991 Non
Les Sultans Volume 2 (compilation) 1991 Non
Juke-Box Jeunesse 2000 Oui

Suroît

Groupe des Iles de La Madeleine, mondialement reconnu comme ambassadeurs de la musique Acadienne.

Au fil des années, le groupe a été formé de: Henri-Paul Bénard (voix, guitare, mandoline, frottoir, harmonica, accordéon, osselets, bodhren), Luc Bourgeois (cornemuse, thin whistle), André Cummings (percussions, batterie), Félix Leblanc (voix, violon, souliers ferrés), Réal Longuépée (voix, basse), Richard Perrotte (batterie), Kenneth Saulnier (voix, banjo, guitare, mandoline, violon), et le regretté Alcide Painchaud (voix, accordéon, piano, synthétiseurs). Au moment où j'écris ce texte, le groupe compte dorénavant 4 membres (Henri-Paul Bénard, Félix Leblanc, André Cummings et Luc Bourgeois)

Ils ont donné des spectacles à travers la francophonie et aux Etats-Unis, travaillant avec les Diane Dufresne, Robert Charlebois, Fabienne Thibault et Roch Voisine.

Récipiendaires de nombreux prix, ils ont été en nomination deux fois à l'ADISQ pour l'album folk de l'année (1999 et 2000). Monsieur Painchaud, qui est décédé le 13 janvier 2002, était le père de Jonathan et Eloi Painchaud du groupe Okoumé.

J'ai vu leur spectacle lors des Francofolies de Montréal 2004. Ils sont ultra-sympathiques, jouent une musique folklorique évolutive et fortement accrocheuse. La virtuosité de Félix Leblanc au violon et l'apport du multi instrumentiste Luc Bourgeois donnent au style de Suroît ce petit quelque chose qui rend leur musique plus moderne et facile d'accès.

En 2009, ils lancent l'album Mi-carème enregistré avec l'aide des frères Painchaud (Éloi et Jonathan), histoire de faire un clin d'oeil au groupe de leur défunt père.

Site Web Officiel
Albums Année En Collection
Suroît 1993 Non
Ressac 1996 Non
Bootleg 1998 Non
Suroît salue La Bolduc 2000 Non
Les Grandes Marées (Compilation) 2001 Oui
Prends le temps 2002 Oui
Mi-Carème 2009 Oui

Swing

Groupe formé de Michel Bénac (voix) et Jean-Philippe Goulet (violon, mandoline), ce dernier ayant remplacé Bobby Lalonde (guitare, mandoline, violon) pour le deuxième album. Le groupe s'est formé à la fin des années 90 alors que l'ex-Garolou (Lalonde), féru de musique traditionnelle et de country rencontre Michel Bénac qui est surtout attiré par la musique américaine (techno, hip hop).

L'amalgame des deux héritages musicaux crée un environnement sonore unique, maintenant appelé Techno-Trad, un peu comme Garolou l'avait fait dans les années 70 en mélangeant musique traditionnelle et rock progressif.

En 1999, ils offrent un premier album intitulé "La chanson s@crée" sur lequel on retrouvait les chansons "Un bon matin" et "Vasectomie de la vie". L'album ne comprenait que des compositions du groupe même si on pouvait y reconnaître les influences de la Bolduc ("Sur le bord du Saint-Laurent"). Un vidéo clip de la chanson "Ça va brasser" a régulièrement joué sur Musique Plus.

Ils gagnent un prix au gala 2002 des Gemini (les Gémeaux en anglais) pour leur participation au spectacle "Thrill on the Hill" lors de la fête du 1er juillet à Ottawa, ce après avoir décroché quatre prix Trille Or au Gala de l'APCM 2001: chanson primée pour " Un bon matin ", révélation de l'année, meilleur spectacle et meilleur réalisateur.

En 2002, alors que Goulet remplace Lalonde, le groupe poursuit sur sa lancée lors de la St-Jean à Windsor, au Festival franco-ontarien et au Festival acadien de Caraquet. La complicité entre les deux nouveaux comparses est évidente et leur permet de pousser l'enveloppe musicale pour nous offrir un deuxième album qui voir le jour au printemps 2003.

Ce deuxième album nous permet de découvrir un style musical débridé, des textes directs, l'influence traditionnelle est présente mais laisse beaucoup de place au modernisme, rythmes rock, techno, avec loops et scratches. On peux saluer l'apport d'Antoine Sicotte (Sky, Gabrielle Destroismaisons), Benoit Babin (Jacynthe), Bobby Lalonde (Garolou) et des DJs Scratch Adams, DJ Pocket et Ben Jammin.

Autres reportages
Site Web Officiel
Albums Année En Collection
La chanson s@crée 1999 Oui
La vie comme ça 2003 Oui

Sylvain, André

Chanteur et animateur né le 27 janvier 1940 à East Broughton en Beauce, (de son vrai nom André Vachon), André Sylvain mène une carrière artistique depuis une quarantaine d'années maintenant. En fait, il a donné son premier spectacle à l'âge de 12 ans, dans le sous-sol de l'église paroissiale. Déménagé à Granby, il commence à travailler à la radio durant l'été 59-60 en remplacement d'un animateur en vacances. Sa voie était trouvée.

En 1960, il est engagé comme animateur régulier de CHEF Granby, au même moment où il enregistre un premier 45 tours. Les succès s'enchaînent et il mènera donc les deux carrières de front. au milieu des années 60 il fait le saut à Montréal, au poste CKLM, puis ce sera CKAC, CJMS, CHRS (il est directeur de la programmation), et finalement CKVL. Il touche un peu à la télévision à CFCM-TV de Québec (maintenant le réseau TVA).

L'un des faits les plus médiatisés de sa carrière est son mariage avec la chanteuse populaire Chantal Pary en 1970, mariage qui fut célébré en direct à l'émission Jeunesse d'Aujourd'hui. De cette union est née une fille prénommée Mélanie qui devait elle aussi devenir chanteuse sous le nom de Mélanie 13. André a écrit plusieurs chansons pour son épouse de l'époque, dont Mélanie, Ma vie c'est toi, J'suis ton amie et plusieurs autres.

Aujourd'hui, le prolifique chanteur au style crooner est toujours très actif, comme le prouvent les 12 albums de chansons qu'il a publiés depuis l'année 2000.

Site Web Officiel
Albums Année En Collection
Un soir 1962 Non
Volume 2 1966 Non
A Nashville Tennesse 1967 Non
Aimer c'est se donner 1991 Non
Jamais trop tard 1993 Non
J'avais 20 ans 1995 Non
Croire en l'amour 1996 Non
Tendresse 1997 Non
Sainte nuit (album de Noël) 1997 Non
Pour toi 1998 Non
Détour 2000 Non
Avec mes mots 2000 Non
L'album de ma vie 2000 Oui
Chansons d'amour country 2001 Non
Un coin de l'hermitage 2001 Non
Détente 2001 Non
Sur demande 2001 Non
Série collection 2001 Non
Mes premières chansons 2004 Non
Mes souvenirs 2004 Non
D'hier à demain 2005 Non
Avec Mélanie 2006 Non

Syril, Claire

Auteure, compositrice et interprète, née à Crémona (Italie) en 1947, elle a vécu en Afrique du nord puis en France où elle entre au conservatoire pour poursuivre ses études en musique. Multi-instrumentiste, elle joue du piano, de la guitare, du saxophone et de l'accordéon. C'est en 1967 qu'elle vient vivre au Québec, d'abord pour enseigner la musique, puis pour s'y produire en tant qu'artiste.

On lui doit des chansons comme Des étrangers, C'est ça la vie, Un matin, Tu me reviens et son plus grand succès, C'est le temps de partir. On peut noter les différentes influences de sa musique où on retrouve beaucoup de violon de type tzigane.

Après sa carrière dans la chanson, elle se dirige vers le journalisme et elle est aujourd'hui directrice / éditrice de magazines artistiques aux publications du groupe Québécor.
Albums Année En Collection
C'est le temps de partir 1974 Non
Claire Syril 1975 Non
Les Grands Succès de Claire Syril - Album Double 1978 Oui
Renaissance 1980 Oui
Michel Parent